LA NO­TION DE GENRE FAIT HOR­REUR, POUR­QUOI ?

L'Obs - - Débats -

L. Ros­si­gnol Cette ques­tion est de­ve­nue en France, beau­coup plus qu’ailleurs, l’éten­dard de tous ceux qui ré­sistent à l’éga­li­té fem­mes­hommes. L’idée to­ta­le­ment beau­voi­rienne que l’on ne naît pas femme mais qu’on le de­vient est niée par les ad­ver­saires de la no­tion de genre, qui consi­dèrent qu’on naît femme et qu’on le reste. C. Au­tain Elle tranche la ques­tion on­to­lo­gique en a rmant que le fait d’être femme et homme re­lève du cons­truit so­cial, de l’his­to­ri­ci­té. Et donc, pour ne pas dire qu’ils sont contre l’éga­li­té femmes-hommes – c’est une po­si­tion qui n’est plus te­nable pu­bli­que­ment en France –, les conser­va­teurs at­taquent la no­tion de genre. De ce point de vue, que le gou­ver­ne­ment ait re­cu­lé sur l’« ABCD de l’éga­li­té » est un mar­queur fort du choix de cé­der à la sainte al­liance des in­té­gristes ca­tho­liques et des mu­sul­mans ri­go­ristes. C’est a igeant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.