QUELLE EST LA PRIN­CI­PALE ME­NACE QUI PÈSE EN­CORE SUR LES FEMMES EN FRANCE ?

L'Obs - - Débats -

L. Ros­si­gnol Le re­la­ti­visme cultu­rel. L’uni­ver­sa­li­té des droits des femmes n’est pas le dé­ni de cul­tures di érentes. C’est sim­ple­ment le droit au même droit, par­tout : pour les Sud-Amé­ri­caines, qui sont dans une si­tua­tion dra­ma­tique en ma­tière de droit à l’IVG – au Bré­sil, pays qui, par cer­tains as­pects, donne une im­pres­sion d’im­mense li­ber­té sexuelle, l’Eglise ca­tho­lique al­liée aux évan­gé­listes est dé­ter­mi­née à em­pê­cher la lé­ga­li­sa­tion de l’avor­te­ment –, pour les Po­lo­naises, les Chi­noises et les Saou­diennes. En France, il s’agit de ga­ran­tir à toutes les femmes l’ac­cès à ces droits. Quand je vois que, dans des quar­tiers, les femmes dis­pa­raissent de la rue parce que leur est faite l’in­jonc­tion que l’es­pace pu­blic est mas­cu­lin, je consi­dère que mon rôle est de ga­ran­tir l’ac­cès à l’es­pace pu­blic à toutes les femmes et de rap­pe­ler qu’il n’y a pas en France de tra­di­tions cultu­relles ou re­li­gieuses qui pour­raient se sub­sti­tuer aux ga­ran­ties d’éga­li­té entre les femmes et les hommes. Et ça concerne tous les tra­di­tio­na­lismes. La que­relle au­tour de l’« ABCD de l’éga­li­té », par exemple, c’était la conver­gence des tra­di­tio­na­listes ca­tho­liques et des imams. Ce sont eux qui ont pro­vo­qué le re­cul.

C. Au­tain Les po­li­tiques d’aus­té­ri­té et de ré­duc­tion des dé­penses pu­bliques qui em­pêchent de confor­ter les mé­ca­nismes fa­vo­ri­sant l’éga­li­té réelle. Ce sont les temps par­tiels im­po­sés, le chô­mage de masse, les centres IVG qui ferment faute de moyens, le sou­tien aux as­so­cia­tions qui fond comme neige au so­leil… Il y a un be­soin de po­li­tiques pu­bliques qui ren­forcent les mis­sions de ser­vice pu­blic et se donnent les moyens hu­mains et ma­té­riels d’ins­tal­ler l’éga­li­té réelle en fai­sant de la pré­ven­tion, de la for­ma­tion et de l’ac­com­pa­gne­ment. C’est la prio­ri­té. Autre me­nace, le re­lâ­che­ment, l’idée qu’on au­rait ga­gné, comme si l’éman­ci­pa­tion des femmes ne concer­nait plus que les mi­lieux pré­ten­dus bar­bares et n’était me­na­cée que par l’obs­cu­ran­tisme re­li­gieux. La ques­tion du fé­mi­nisme ne doit pas être can­ton­née à cer­tains quar­tiers, à cer­taines po­pu­la­tions. La lutte contre l’in­té­grisme re­li­gieux est évi­dem­ment un en­jeu pour les femmes, mais il faut créer des pas­se­relles plu­tôt qu’iso­ler, cli­ver. Par exemple, si je me suis op­po­sée au terme de « tour­nante », c’est parce que ce terme fai­sait croire que le viol col­lec­tif n’exis­tait plus que dans les ban­lieues. Ce qui est faux et ne per­met pas de re­lier les com­bats éman­ci­pa­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.