LES VIES DE TOM CRUISE PAR LOUIS BLANCHOT

L'Obs - - Critiques - FA­BRICE PLISKIN

Ca­pric­ci, 112 p., 8,95 eu­ros.

Le su­jet des films de Tom Cruise, c’est Tom Cruise lui-même. Telle est la ma­trice cri­tique de l’es­sai de Louis Blanchot sur l’ac­teur, monstre de nor­ma­li­té au sou­rire à trente-deux dents, sous le­quel se cache un scien­to­logue. Se­lon le jour­na­liste de « Ch­ro­nic’art », Cruise cultive une « dis­po­si­tion gé­niale à vam­pi­ri­ser » les films des grands maîtres (Scor­sese, Ku­brick, Spiel­berg) pour es­quis­ser une au­to­bio­gra­phie de contre­bande, celle d’un hé­ros fa­ti­gué de jouer le par­fait hé­ros de l’Amé­rique. De « Né un 4 juillet », où il ex­pie le pa­trio­tisme pom­pier de « Top Gun » en in­car­nant un vé­té­ran pa­ra­plé­gique de la guerre du Viet­nam, jus­qu’à « Obli­vion », film de SF où il joue un sol­dat condam­né, comme une star, au clo­nage et à l’im­mor­ta­li­té, Cruise ra­vale l’hé­roïsme au rang d’un ma­so­chisme. « Sex sym­bol chaste », il fait de ses di­vorces à la ville (Ni­cole Kid­man, Ka­tie Holmes) des rôles de « hé­ros à qui la vie de fa­mille se­ra tou­jours re­fu­sée » (« Mi­no­ri­ty Re­port », « Mis­sion im­pos­sible »). Un élé­gant pré­cis de té­ra­to­lo­gie hol­ly­woo­dienne.

Tom Cruise dans « Mi­no­ri­ty Re­port ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.