La jeu­nesse de Hou Hsiao-hsien

RÉ­TROS­PEC­TIVE HOU HSIAO-HSIEN : CUTE GIRL (1980, 1H30) ; GREEN, GREEN GRASS OF HOME (1982, 1H31) ; LES GAR­ÇONS DE FENG­KUEI (1983, 1H41) ; UN TEMPS POUR VIVRE, UN TEMPS POUR MOU­RIR (1985, 2H05) ; POUS­SIÈRES DANS LE VENT (1986, 1H40).

L'Obs - - Critiques - P. M.

Voi­ci les oeuvres de jeu­nesse d’un maître du ci­né­ma contem­po­rain. Hou Hsiao-hsien avait 32 ans quand il réa­li­sa « Cute Girl », son pre­mier film, co­mé­die ro­man­tique qui res­sus­cite le sou­ve­nir du « New YorkMia­mi » de Ca­pra sans souf­frir du rap­pro­che­ment et rem­por­ta un grand suc­cès à Taï­wan en 1980. Pro­po­sés aus­si dans cette ré­tros­pec­tive en co­pies res­tau­rées, les 3e et 5e films de Hou. « Green, Green Grass of Home » se si­tue dans la li­gnée du pre­mier, tan­dis que « les Gar­çons de Feng­kuei » (pho­to) consti­tue le pre­mier vo­let de la qua­dri­lo­gie au­to­bio­gra­phique du ci­néaste, veine qu’il creu­se­ra avec le su­blime « Un temps pour vivre, un temps pour mou­rir » et le mé­con­nu « Pous­sières dans le vent ». Que manque-t-il pour que le bon­heur soit com­plet ? Juste « Un été chez grand­père » (1984). Mais pré­ci­pi­tez-vous pour voir ces cinq-là.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.