DELIRIUM TREMENS MICK HARVEY

L'Obs - - Critiques - GRÉ­GOIRE LEMÉNAGER

Mute

Mick Harvey, cet Aus­tra­lien qui a long­temps été le Keith Ri­chards de Nick Cave, est par ailleurs as­sez fran­co­phile pour avoir en­re­gis­tré, dans les an­nées 1990, deux al­bums de re­prises de Gains­bourg. Il com­plète sa col­lec­tion avec « Delirium Tremens », pot-pour­ri go­thi­co­dé­ca­dent pro­duit avec soin, où l’on re­trouve « The Man With the Cab­bage Head » (« l’Homme à tête de chou »), « SS c’est bon » (« Est-ce est-ce si bon ») et « Cof­fee Co­lour » (on vous laisse tra­duire). C’est fa­mi­lier et dé­pay­sant, su­per­flu mais sym­pa­thique. A dé­cou­vrir entre deux gi­tanes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.