Dil­ma Rous­sef/Mi­chel Te­mer

PRÉ­SIDENT PAR IN­TÉ­RIM, MEMBRE DU PAR­TI DU MOU­VE­MENT DÉ­MO­CRA­TIQUE BRÉ­SI­LIEN (PMDB, CENTRE DROIT), 75 ANS

L'Obs - - Le Sommaire -

LE TRAÎTRE

O ciel­le­ment, c’était un al­lié de Rousse . Le vice-pré­sident Mi­chel Te­mer est de­ve­nu, après la sus­pen­sion de la pré­si­dente, pré­sident par in­té­rim et le « plus grand traître de l’his­toire du Bré­sil ». Long­temps il a fait mine de ne pas s’in­té­res­ser au poste tout en pré­pa­rant son coup. S’il s’était pré­sen­té à la pré­si­den­tielle, il au­rait ob­te­nu 3% des voix.

PRÉ­SENT AUX J.O.

Les an­ti-Te­mer qui ac­cusent le rem­pla­çant de Dil­ma Rousse à la pré­si­dence d’avoir fo­men­té un « coup d’État » contre la pré­si­dente de gauche ont don­né des sueurs froides aux or­ga­ni­sa­teurs lors de la cé­ré­mo­nie d’ou­ver­ture des JO. Chaque ap­pa­ri­tion de Mi­chel Te­mer sur les écrans a en e et été sui­vie de huées gé­né­rales dans le stade Ma­ra­canã. La loi olym­pique in­ter­dit les pan­cartes por­tant des « mes­sages o en­sants, à ca­rac­tère ra­ciste ou xé­no­phobe ou qui en­cou­ragent d’autres formes de dis­cri­mi­na­tion ». Des ma­ni­fes­tants ont trou­vé la pa­rade en rem­pla­çant le « Fo­ra Te­mer » (« De­hors, Te­mer ») par un « De­hors “vous sa­vez qui” » sur les a ches bran­dies dans les tri­bunes.

BLANC BON­NET

Il était dé­jà mouillé dans le scan­dale Pe­tro­bras, l’an­cien chef de la branche tran­sports de l’en­tre­prise, Ser­gio Ma­cha­do, ayant ré­vé­lé lui avoir ver­sé des pots-de-vin. Te­mer est main­te­nant mis en cause dans un autre dos­sier par l’homme d’a aires bré­si­lien Mar­ce­lo Ode­brecht, qui a dé­cla­ré avoir ver­sé des fonds illé­gaux (1,7 mil­lion d’eu­ros) pour la cam­pagne du pré­sident in­té­ri­maire en 2014.

Le 9 août, des Bré­si­liens dé­filent à São Pau­lo contre Mi­chel Te­mer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.