Les « re­pen­tis » du camp Trump

L'Obs - - Le Sommaire - DO­MI­NIQUE NO­RA

LE BIOGRAPHE HONTEUX To­ny Sch­wartz, le « nègre » du best-sel­ler qui a fait la ré­pu­ta­tion de Do­nald Trump – « The Art of The Deal », en 1987 –, ex­plique que cette bio­gra­phie est bi­don. Dans le « New Yor­ker », en juillet der­nier, le jour­na­liste ex­prime ses lourds re­mords à avoir « mis du rouge à lèvres à un co­chon ! ». Le vrai Trump est un « so­cio­pathe » ma­ni­pu­la­teur, in­ca­pable de se concen­trer. « Si Trump a les codes nu­cléaires, ce pour­rait bien être la fin de la ci­vi­li­sa­tion ! » pré­vient-il.

LA FEMME D’AF­FAIRES OUTRÉE Meg With­man, haut cadre de Hew­lettPa­ckard et fi­gure du Par­ti ré­pu­bli­cain, a pris ses dis­tances avec Do­nald Trump dès mars 2016. Re­bu­tée par ses com­men­taires sur les mu­sul­mans, les la­ti­nos ou les femmes, elle ap­pelle à vo­ter Clin­ton, qua­li­fie pu­bli­que­ment le can­di­dat ré­pu­bli­cain de « dé­ma­gogue mal­hon­nête » et le com­pare même en pri­vé à… Hit­ler et Mus­so­li­ni !

LE TYCOON DÉSAVOUÉ Est-ce le dé­but de la fin pour le ma­gnat de l’im­mo­bi­lier ? In­ves­ti par le « Grand Old Par­ty » en juillet, Do­nald Trump glisse dans les son­dages. Et sa ri­vale dé­mo­crate Hilla­ry Clin­ton le de­vance dé­sor­mais dans des Etats clés, comme le Wis­con­sin, la Penn­syl­va­nie, l’Ohio ou le Mi­chi­gan… Sur­tout, le re­jet s’in­ten­si­fie au sein même du camp ré­pu­bli­cain. Ses ré­centes pro­vo­ca­tions – cri­ti­quant les pa­rents mu­sul­mans du ca­pi­taine Hu­mayun Khan, mort en Irak, ou ap­pe­lant les fa­na­tiques de la gâ­chette à stop­per Hilla­ry Clin­ton – semblent dé­goû­ter un nombre crois­sant de ses an­ciens sup­por­ters.

LE CHEF ESPION IN­QUIET Mi­chael Mo­rell, qui a pas­sé tren­te­trois ans à la CIA, a pris la plume dans le « New York Times » le 5 août pour dé­gom­mer Do­nald Trump. Sor­tant de sa ré­serve de haut fonc­tion­naire, il ap­pelle à vo­ter Clin­ton parce que Trump « non seule­ment n’est pas qua­li­fié pour le job, mais pour­rait bien re­pré­sen­ter une me­nace pour notre sé­cu­ri­té na­tio­nale ! ». Se­lon lui, le ma­gnat de l’im­mo­bi­lier a été re­cru­té par Vla­di­mir Pou­tine comme « un agent in­vo­lon­taire de la Fé­dé­ra­tion russe ».

LE DI­PLO­MATE IN­DIGNE Ri­chard Ar­mi­tage, se­cré­taire d’Etat ad­joint sous George W. Bush, a sur­pris le camp ré­pu­bli­cain en ap­pe­lant à vo­ter… Clin­ton. Cet o cier de la ma­rine à la re­traite a ex­pli­qué qu’à ses yeux Trump « ne sem­blait pas ré­pu­bli­cain, et ne vou­lait pas ap­prendre ». Ter­ro­ri­sé par l’igno­rance crasse de Trump en po­li­tique étran­gère, un pe­tit groupe d’ex­perts conser­va­teurs est dé­jà sur cette ligne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.