Men­songes et vi­déo

L'Obs - - Grands Formats -

Dans une longue tri­bune pu­bliée sur son site in­ter­net fin juillet, Ch­ris­tian Es­tro­si ex­plique vou­loir en fi­nir avec les po­lé­miques… tout en souf­flant sur les braises. « Pour­quoi a-t-on or­don­né d’ef­fa­cer les images de vi­déo­pro­tec­tion alors que nous pour­rions avoir be­soin de les vi­sion­ner en fonc­tion de l’évo­lu­tion de l’en­quête ? » écrit ain­si l’an­cien maire, sous-en­ten­dant que le gou­ver­ne­ment a vou­lu faire dis­pa­raître des preuves. Des ac­cu­sa­tions qui ne ré­sistent pas à l’épreuve des faits. Les bandes ont été sai­sies im­mé­dia­te­ment dans le cadre de l’en­quête ju­di­ciaire ou­verte après l’at­ten­tat, elles n’ont donc ab­so­lu­ment pas été sup­pri­mées. « C’est gro­tesque, sou­pire une source ju­di­ciaire. Mais plus le men­songe est gros, plus ça passe. » En de­man­dant à la mu­ni­ci­pa­li­té d’ef­fa­cer l’exem­plaire des bandes qu’elle dé­te­nait, après les leur avoir trans­mises, les au­to­ri­tés ju­di­ciaires vou­laient sim­ple­ment évi­ter que les images du car­nage ne fuitent dans les mé­dias ou sur in­ter­net. V. L.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.