RO­MAN

L'Obs - - Critiques - S. G.

LES DER­NIERS JOURS DE MANDELSTAM PAR VÉ­NUS KHOURY-GHATA

Mer­cure de France, 144 p., 14 eu­ros.

« La mort trans­pire » dans le camp où le poète russe Os­sip Mandelstam a été dé­por­té par Sta­line. Lui qui avait re­nié ses ori­gines bour­geoises pour se lan­cer dans la ré­vo­lu­tion a été ar­rê­té pour des « faits contre­ré­vo­lu­tion­naires ». L’écri­ture, sac­ca­dée, se sus­pend au souffle du mou­rant. Les sou­ve­nirs se suc­cèdent sans lo­gique, por­tés par le dé­lire des der­niers ins­tants. Seuls res­tent sa femme Na­de­j­da, la cou­ver­ture sous la­quelle il se rac­croche à la vie et, comme un leit­mo­tiv, les deux vers qui l’ont fait condam­ner : « On n’en­tend que le mon­ta­gnard du Krem­lin/L’as­sas­sin et le man­geur d’hommes… »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.