La FNSEA met la pres­sion

L'Obs - - Le Téléphone Rouge - DE­NIS DEMONPION

Ahuit mois de l’élec­tion pré­si­den­tielle, Xa­vier Beu­lin, le pré­sident de la puis­sante Fé­dé­ra­tion na­tio­nale des Syn­di­cats d’Ex­ploi­tants agri­coles (FNSEA), est en­tré en cam­pagne comme ja­mais. Pour la dé­fense de l’agri­cul­ture et du re­ve­nu des pro­duc­teurs de viande, de lait et des cé­réa­liers (comme lui), confron­tés à une crise « sans pré­cé­dent ». « Nous al­lons faire de cette élec­tion pré­si­den­tielle un en­jeu pour ame­ner les can­di­dats à s’en­ga­ger dans la dé­fense de l’agri­cul­ture fran­çaise », a lan­cé jeu­di der­nier Xa­vier Beu­lin, de­vant quelque 150 agri­cul­teurs réunis à Cré­quy (Pas-de-Ca­lais). « Les agri­cul­teurs ven­dront cher leur peau », a-t-il me­na­cé. Le pa­tron du syn­di­cat agri­cole veut sou­mettre à tous les can­di­dats à la pré­si­den­tielle une pla­te­forme de re­ven­di­ca­tions. En tour­née en France cet été, il a re­cueilli les do­léances des agri­cul­teurs et tente d’apai­ser les plus re­mon­tés. Il a en tête une échéance à court terme : le Conseil de l’Agri­cul­ture fran­çaise, cen­sé faire le point sur la si­tua­tion. Cette réunion au som­met, pré­vue le 31 août, pré­cé­de­ra une ren­contre avec le Pre­mier mi­nistre Ma­nuel Valls. « La France a per­du trois rangs sur le plan des ex­por­ta­tions », alerte le pré­sident de la FNSEA, alors que l’Al­le­magne est de­ve­nue le pre­mier pays ex­por­ta­teur de l’Union eu­ro­péenne. Ap­pe­lant à ces­ser le ba­shing d’un sec­teur qui em­ploie entre 3 et 3,5 mil­lions de per­sonnes, sai­son­niers in­clus, Xa­vier Beu­lin dé­plore que la France ait « per­du pied » à Bruxelles, où elle peut di ci­le­ment dé­fendre ses in­té­rêts, n’ayant plus de re­pré­sen­tants au sein de la Di­rec­tion gé­né­rale de l’Agri­cul­ture et du Dé­ve­lop­pe­ment ru­ral.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.