QUEL COM­PLO­TISTE ÊTESVOUS ?

S’il suf­fi­sait d’être com­plo­tiste pour être com­plo­tiste, comme qui di­rait, ce se­rait trop simple. Il faut en­core connaître sa ca­té­go­rie. Sau­rez-vous re­trou­ver la vôtre dans ce top 13 ?

L'Obs - - Grands Formats - SO­PHIE FON­TA­NEL

LE COMPLOTARD

Il com­prend que y a eu com­plot, mais tou­jours avec un mé­tro (en grève) de re­tard. Par exemple, là, les écailles lui tombent des yeux sur la guerre du Golfe. Après 800 es­sais écrits sur le su­jet, il se pose clai­re­ment la ques­tion : on nous au­rait pas men­ti ?

LE COMPOST

Il re­cycle sans fin les dé­chets de la ru­meur et il en fait un truc hy­per­fer­tile où peut pous­ser n’im­porte quelle pa­ra­noïa. Par exemple, le Brexit ne se­rait-il pas en réa­li­té un choix de Hol­lande pour se dé­bar­ras­ser de Ca­me­ron (Diaz) ?

LE COMPLOSTELLE

Le com­plot est son che­min de croix fa­vo­ri. Il souffre mais jouit de cette ex­pé­rience mys­tique où faut se mé­fier de tout et se fouet­ter avec de la la­vande (pleine d’abeilles) parce qu’on ne se mé­fie pas en­core as­sez. Par exemple, se mé­fie-t-on as­sez de la vie ?

LE COMPLUITISTE

Il a bien com­pris que le com­plot s’étend à la mé­téo. Ça se passe très haut, si vous vou­lez tout sa­voir. Par exemple, ce temps où rien ne sèche, même pas une larme, on va pas nous ra­con­ter que c’est par ha­sard. Ça ne l’est pas.

LE COMPLOTRISTE

Tant mieux que y ait com­plot, ça lui donne une rai­son of­fi­cielle d’être plom­bé, alors que la vraie rai­son c’est, par exemple, qu’il a ces temps-ci une li­bi­do à pas mettre un Via­gra sous la langue d’un âne (parce que même ça, ça mar­che­rait pas).

LE CON-CON PLOT

Il voit que des com­plots cons. Un truc aus­si énorme que la po­li­tique étran­gère turque lui passe à 8 000 au-des­sus de la tête. Mais, par exemple, pour­quoi y a plus de sta­tion­ne­ment ré­sident en août à Pa­ris, ça, c’est un coup de l’am­bas­sade de Tur­quie, non ?

LE COMPLEUTRE

Ouh là, ouh là, y a em­brouille et il voit le to­po, mais il a trop la pé­toche à l’idée d’en dire da­van­tage parce que les murs ont des oreilles. Si on se dou­tait qu’il sait ce qu’il sait, Dieu seul peut pré­voir ce qui ar­ri­ve­rait. Par exemple, il connaît tous les noms des pro­chains di­rec­teurs de grandes mai­sons de cou­ture, MAIS IL PEUT PAS LE DIRE.

LE COMPLUMÉ

Y a for­cé­ment com­plot vu que, par exemple, si­mul­ta­né­ment sa femme le quitte, sa fille change de sexe, il va douiller 6 000 eu­ros pour son contrôle tech­nique, et il vient de perdre un che­veu. Un grand du de­vant, en plus. Com­ment ça, il est au­to­cen­tré ?

LE COMPLOTOUT

Tout est lié. OK, faut être hy­per fin pour le voir, mais y a un lien, par exemple, entre le fait que y ait main­te­nant deux grandes roues dans les Tui­le­ries et juste une seule toute pe­tite dans le cer­veau des pro­chains can­di­dats à la pré­si­dence de la Ré­pu­blique.

LE COMPLAINTISTE

Il se plaint que y a des com­plots, mais quand on lui de­mande en quoi ils consistent au juste, il peine à trou­ver des cas par­ti­cu­liers, et vous re­garde avec l’air niais (mais fixe) d’un at­tar­dé sexuel. Par exemple, il peut don­ner au­cun exemple.

LE COMPLOUF

Il surfe tel­le­ment sur in­ter­net que fi­na­le­ment il se fi­nit for­cé­ment à la nage, à cher­cher tout et n’im­porte quoi, et à en trou­ver tout au­tant. Par exemple, se mé­fie-t-on as­sez des sel­fies de chat ? Y a des chats, la nuit, ils se re­lèvent, ils imitent ton em­preinte de pouce sur ton iP­hone et ils se prennent en pho­to à poil en di­sant qu’ils sont toi.

LE COMPLOTINEUR

Il ra­masse des po­tins qu’il prend pour des in­fos, aus­si vite et bien qu’un as­pi­ra­teur Dy­son ra­masse la pous­sière de par­ti­cules. Seul hic, ses sources : par exemple, une co­pine au yo­ga. Ou un ami vi­gile qui connaît un pote qu’a bos­sé dans la sé­cu­ri­té. Ou une cor­neille qui dit des trucs en morse sur son bal­con.

LE COMPLHOMME

C’est vous, c’est moi, il croit que ce qu’il voit. Et il croit voir. Mais ce­lui-ci, on l’adore ! (Euh, on les adore pas tous ?)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.