“Une ré­ponse à cô­té du pro­blème !”

L'Obs - - Grands Formats - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR VÉ­RO­NIQUE RADIER

L’ob­ses­sion des po­li­tiques et des in­tel­lec­tuels fran­çais pour le voile, cette fo­ca­li­sa­tion sur le vê­te­ment des femmes, ne connaît pas d’équi­valent dans le monde oc­ci­den­tal. Elle tient no­tam­ment à une concep­tion très par­ti­cu­lière de la Ré­pu­blique en France, une vi­sion abs­traite du ci­toyen, dans la­quelle les dif­fé­rences eth­niques, ra­ciales et re­li­gieuses doivent être gom­mées au nom du prin­cipe d’éga­li­té, mais aus­si à un rap­port par­ti­cu­lier au corps des femmes, à la sé­duc­tion. Nulle part ailleurs on ne ren­contre cette cris­pa­tion et ces lois pu­ni­tives cen­trées sur leur vê­te­ment. L’idée que la « laï­ci­té », au nom de l’éga­li­té entre les genres, exi­ge­rait l’in­ter­dic­tion du voile a de quoi sur­prendre lorsque l’on connaît un peu l’his­toire de France et l’ori­gine de cette no­tion. J’ajoute que cette exi­gence d’éga­li­té a aus­si de quoi sur­prendre dans un pays où la classe po­li­tique mas­cu­line est par­ti­cu­liè­re­ment peu en­cline à par­ta­ger le pou­voir avec les femmes.

Peu im­porte que le bur­ki­ni – soit dit en pas­sant as­sez peu dif­fé­rent d’une com­bi­nai­son pour na­ger, ne ca­chant pas le vi­sage et peu le corps – soit un éten­dard, une forme de re­ven­di­ca­tion, de pro­sé­ly­tisme re­li­gieux. Ce n’est cer­tai­ne­ment pas en s’en pre­nant aux femmes qui le portent que l’on ré­sou­dra quoi que ce soit. En quoi consti­tuent-elles un dan­ger pour la Ré­pu­blique ? Si l’on sou­haite com­battre le wah­ha­bisme ou le sa­la­fisme, si l’on consi­dère que ces mou­ve­ments consti­tuent une me­nace, dans ce cas, il faut s’adres­ser à ceux qui en sont les te­nants, des pays comme l’Ara­bie saou­dite, notre « al­lié » de­puis plu­sieurs dé­cen­nies, et non aux femmes qui choi­sissent de por­ter cette te­nue.

Lors­qu’une mi­no­ri­té, une com­mu­nau­té re­ven­dique son iden­ti­té en af­fi­chant ses dif­fé­rences, comme ce­la fut le cas avec le mou­ve­ment des Noirs aux Etats-Unis pour l’éga­li­té des droits ci­viques – à tra­vers des slo­gans comme « Black is beau­ti­ful », le port de coupes afro –, il faut s’at­ta­quer aux dis­cri­mi­na­tions qui sont le fon­de­ment de cette re­ven­di­ca­tion, et non à ses modes d’ex­pres­sion. Vou­loir in­ter­dire le bur­ki­ni, c’est ré­pondre à cô­té du pro­blème.

JOAN WALLACH SCOTT Pro­fes­seur émé­rite à l’uni­ver­si­té de Prin­ce­ton, spé­cia­liste de l’his­toire des femmes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.