PRE­MIER RO­MAN

L'Obs - - Critiques - ANNE CRIGNON

NOS LIEUX COM­MUNS PAR CH­LOÉ THO­MAS

Gal­li­mard, 174 p., 16,50 eu­ros.

Ber­nard et Ma­rie furent de ces soixante-hui­tards qui fi­lèrent à l’usine par­ta­ger la vie des ou­vriers – « s’éta­blir », comme on di­sait alors. Un en­fant leur était ar­ri­vé. Pas vrai­ment vou­lu, puis dé­si­ré quand même, en­fant que la mère aban­don­ne­ra bien­tôt en les quit­tant tous les deux. A mi-che­min entre l’oeuvre ro­ma­nesque et l’es­sai de psy­cho­so­cio­lo­gie, le ro­man sonde, dans un beau style spec­tral, l’es­prit des jeunes let­trés qui in­fil­traient la chaîne de mon­tage au­to­mo­bile ou le chan­tier na­val pour trans­mettre aux pro­lé­taires l’es­prit ré­vo­lu­tion­naire et com­battre l’« ou­vrié­risme ir­ré­flé­chi » d’une classe so­ciale muette, in­ca­pable de théo­ri­ser. Ch­loé Tho­mas trans­forme l’exer­cice cri­tique en poème so­cial vir­tuose.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.