THE VEILS TO­TAL DEPRAVITY

L'Obs - - Critiques - BER­NARD GÉNIÈS

Nett­werk Re­cords La bande de Finn An­drews re­prend du ser­vice après quatre an­nées de si­lence. L’in­ter­mède a vi­si­ble­ment été pro­fi­table au quin­tette qui aligne une dou­zaine de titres ju­di­cieu­se­ment pro­duits (avec no­tam­ment la col­la­bo­ra­tion d’Adam Greens­pan et El-P). Même si l’at­mo­sphère n’est pas d’une folle gaie­té, la voix aux ac­cents évan­gé­liques d’An­drews tire cette ma­chine in­fer­nale vers des ter­ri­toires fé­conds, entre pop et rock. Les mé­lo­dies apai­sées de « Io­dine & Iron » cô­toient les in­can­ta­tions lan­ci­nantes de « House of Spi­rits » ou de « In The Blood ». Ce­rise sur le gâ­teau, « To­tal Depravity » : on écoute, on ré­écoute. Pas d’er­reur, ce n’est pas Da­vid Bo­wie. Mais quand même, on di­rait bien.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.