JU­GER LA REINE PAR EM­MA­NUEL DE WARESQUIEL Tal­lan­dier, 368 p., 22,50 eu­ros.

L'Obs - - Critiques - LAURENT LEMIRE

Dès les pre­mières lignes, le style est là. Em­ma­nuel de Waresquiel tisse une at­mo­sphère, ins­talle une pé­nombre, dé­roule une in­trigue, celle de l’his­toire. Dans ce huis clos, il re­trouve les trois uni­tés de la tra­gé­die clas­sique, avec un per­son­nage cen­tral, Marie-An­toi­nette, qu’il suit du­rant les trois jours de son pro­cès (li­tho­gra­phie ci-des­sus). Fou­quier-Tin­ville, Hé­bert, c’est toute la Ré­vo­lu­tion qui dé­file dans ce pré­toire du 14 au 16 oc­tobre 1793. Le bio­graphe de Tal­ley­rand et de Fou­ché signe un ré­cit pré­cis, puis­sant, cré­pus­cu­laire, où l’uto­pie des Lu­mières va­cille dans la réa­li­té de la Ter­reur et le re­gard per­du d’une femme blanche comme la peur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.