MA­MAN A TORT PAR MARC FI­TOUS­SI

L'Obs - - Critiques - JÉ­RÔME GAR­CIN

Co­mé­die dra­ma­tique, avec Emi­lie De­quenne, Jeanne Jes­tin, An­nie Gré­go­rio, Sa­bri­na Oua­za­ni (1h50).

Elle a 14 ans, et elle crève l’écran. Re­te­nez bien son nom : Jeanne Jes­tin (à gauche, pho­to) a un des­tin. On soup­çonne dé­jà cette col­lé­gienne d’ap­pli­quer à sa pro­bable fu­ture car­rière la té­na­ci­té et la ma­tu­ri­té qu’elle met dans son rôle de jeune en­quê­trice. Alors qu’elle fait son stage d’ob­ser­va­tion de troi­sième dans la com­pa­gnie d’as­su­rances où sa mère cé­li­ba­taire (Emi­lie De­quenne, à droite pho­to) est cadre, Anouk, pré­po­sée au ran­ge­ment et au dé­pla­ce­ment d’éta­gères, dé­couvre ce qu’elle n’au­rait ja­mais dû ap­prendre. Non seule­ment la boîte es­croque ses clients en pro­dui­sant de faux avis mé­di­caux, ce qui pro­voque en chaîne de vé­ri­tables tra­gé­dies hu­maines, mais sa mère est aus­si com­plice – une com­plice dou­lou­reuse – de ces mal­ver­sa­tions. Der­rière la cruelle chronique so­ciale, il y a le face-à-face, ten­du comme un arc, entre une femme épui­sée, qui a ab­di­qué ses prin­cipes pour sur­vivre, et sa fille unique, une ado­les­cente mo­rale qui ne s’ac­com­mode pas de la lâ­che­té des adultes. Un film qui tou­che­rait sa cible en plein coeur si la réa­li­sa­tion de Marc Fi­tous­si (à qui l’on doit « la Vie d’ar­tiste », avec dé­jà Emi­lie De­quenne, « Pauline dé­tec­tive », avec San­drine Ki­ber­lain, et l’ex­cellent « Co­pa­ca­ba­na », avec Isa­belle Hup­pert) était un peu moins té­lé­vi­suelle, un peu plus au­da­cieuse et aus­si opi­niâtre que Jeanne Jes­tin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.