PHI­LIPPE JA­ROUSS­KY ET LE FREIBURGER BAROCKORCHESTER BACH, TE­LE­MANN : SA­CRED CANTATAS

L'Obs - - Critiques - JACQUES DRILLON

(Era­to/War­ner Clas­sics) Deux cé­lèbres can­tates de Bach (BWV 170 et 82), deux de Te­le­mann (TWV 1:364 et 1:983), à peu près in­con­nues, dans le genre in­té­rieur et mé­di­ta­tif (pas de choeurs, pas de cuivres) : quatre chefs-d’oeuvre cen­trés sur un so­liste, que la belle prise de son de Mi­chel Pierre fa­vo­rise ou­ver­te­ment; voi­là de quoi faire un ma­gni­fique en­re­gis­tre­ment. Ja­rouss­ky, le contre-té­nor-qui-chante-juste, est ex­cellent, d’une grande ex­pres­si­vi­té (l’opé­ra n’est pas loin), gomme soi­gneu­se­ment ses at­taques dans les arias, comme un vio­lon, ou plu­tôt comme un al­to. A no­ter : quelques splen­dides for­tis­si­mos.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.