Pour­quoi lui ? Cy­ril Pa­gli­no

Ex-cham­pion de France de break­dance, ex-star de té­lé-réa­li­té et ex-ani­ma­teur, ce tren­te­naire vient de créer une ap­pli qui agite la Si­li­con Val­ley

L'Obs - - Sommaire - par MA­RIE VATON

QUE FAIT IL ?

Sur Ga­la.fr, nous ap­pre­nons que Cy­ril Pa­gli­no a été vice-cham­pion du monde de break­dance sous le pseu­do­nyme de Lil Klash en 2007, puis fi­na­liste de « Se­cret Sto­ry » sai­son 2 (TF1), puis fon­da­teur d’une agence de pub (avec Mi­chaël Youn, Ni­kos Alia­gas ou Matt Po­ko­ra), avant d’en­ta­mer une re­la­tion de couple avec la « pé­tillante co­mé­dienne Axelle La ont ». Dans « les Echos », nous dé­cou­vrons que le même Cy­ril Pa­gli­no est ar­ri­vé à la pre­mière place du Top 100 des « Mecs à adop­ter 2016 », dans la ca­té­go­rie « chef d’en­tre­prise », pri­mé pour sa start-up de mes­sa­ge­rie ins­tan­ta­né Tribe, qui vient de le­ver 3 mil­lions de dol­lars au­près de Se­quoia Ca­pi­tal, « l’un des fonds my­thiques de la Si­li­con Val­ley » (qui a no­tam­ment fi­nan­cé Ya­hoo! ou Google). Mi-oc­tobre, le « French connec­té », fraî­che­ment adou­bé par le club le plus pri­sé des start-up­pers, a par­ti­ci­pé à un boot­camp où il a no­tam­ment fait du che­val avec Brian Ches­ky (le fon­da­teur d’Airbnb), du cam­ping avec Jer­ry Yang (Ya­hoo!) et par­ta­gé une bière avec un « drôle de mec ha­billé comme une loque avec un iP­hone 5 tout cas­sé » (il s’agis­sait de Jan Koum, l’in­ven­teur de WhatsApp).

QUI EST IL ?

Qui est Cy­ril Pa­gli­no? People cheap ou start-up­per chic? A 30 ans, il ar­bore le look et l’at­ti­tude des sales gosses de la gé­né­ra­tion Google : tu­toie­ment, co­oli­tude ex­trême avec ab­sence sus­pecte de la moindre pré­ten­tion. A l’aise dans ses bas­kets et dans ses mul­tiples cas­quettes (ex-cham­pion du monde/ex-star de TV-réa­li­té/ex-ani­ma­teur…), il a la sa­gesse de l’er­mite er­rant : « J’ai bai­gné dans le show­biz, mais je n’étais pas fait pour ça », « j’ai vite com­pris que je n’avais au­cun ta­lent ar­tis­tique »… Cy­ril Pa­gli­no aime se dé­fi­nir comme un « se­rial en­tre­pre­neur », le type qui tente beau­coup de trucs avant de trou­ver la bonne idée. A 21 ans, le na­tif de Trappes (78), qui a ar­rê­té l’école en se­conde pour une car­rière de break­dan­cer, dé­cide de quit­ter les paillettes de la té­lé pour lan­cer un site de ren­contres, Nid2­love, (un « échec to­tal »), sui­vi de Wi­zee, une sorte de Mys­pace pour cé­lé­bri­tés, re­ven­du en 2011 pour un peu moins de 1 mil­lion d’eu­ros.

D’OÙ VIENT IL ?

C’est au bord d’une pis­cine à Saint-Tro­pez qu’il a l’idée, en juillet 2015, de pro­po­ser Tribe, un ser­vice de « mes­sa­ge­rie de vi­déo aug­men­tée », à mi­che­min entre WhatsApp et Skype, pour rem­pla­cer le tra­di­tion­nel SMS. Un mois plus tard, le voi­là à San Fran­cis­co où il réus­sit à le­ver, au bout de dix jours, 50 000 dol­lars « alors que l’ap­pli n’était même pas abou­tie ». En­suite, l’his­toire res­semble au film « The So­cial Net­work », de Da­vid Fin­cher : dans une ha­cker house louée sur Airbnb, Cy­ril Pa­gli­no s’en­ferme avec une di­zaine de ta­lents pour tra­vailler nuit et jour « comme pour pré­pa­rer HEC ». Il sé­duit alors les fonds fran­çais Par­tech et Ki­ma Ven­tures, le fonds de Xa­vier Niel, puis Se­quoia. Tribe compte au­jourd’hui 500 000 uti­li­sa­teurs et se­rait va­lo­ri­sé à un peu plus de 10 mil­lions de dol­lars.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.