Ma­cron croit à la lutte des classes

L'Obs - - Le Téléphone Rouge - CÉ­CILE AMAR

Spon­ta­né­ment, on ne l’ima­gine pas en fan de ce ci­néaste so­cial et fi­gure ai­mée de l’ex­trême gauche, dé­fen­seur in­fa­ti­gable de la classe ou­vrière. Et pour­tant Em­ma­nuel Ma­cron a vu le der­nier film de Ken Loach, « Moi, Da­niel Blake », sur les ra­vages de l’aus­té­ri­té an­glaise. Le lea­der d’En Marche ! l’a trou­vé « for­mi­dable ». « C’est ty­pi­que­ment une vi­sion de lutte des classes dans un ca­pi­ta­lisme in­dus­triel, ana­lyse l’an­cien mi­nistre de l’Economie. Per­son­nel­le­ment, je pense qu’il y a tou­jours une lutte des classes, mais sous une autre forme. Je ne nie pas la vio­lence so­ciale, mais je pense qu’il faut lui ap­por­ter d’autres ré­ponses que de bien pro­té­ger les uns et dire aux autres : “Vous êtes la part mau­dite de notre société.” Ce qu’il faut, c’est une so­li­da­ri­té in­con­di­tion­nelle pour ceux qui sont han­di­ca­pés ou cas­sés psy­cho­lo­gi­que­ment. Il faut ar­rê­ter d’avoir, comme beau­coup à droite, un dis­cours culpa­bi­li­sant et dé­tes­table sur l’as­sis­ta­nat sur le thème : “Vous ne trou­vez pas d’em­ploi parce que vous n’en cher­chez pas”, ou en­core “Vous pro­fi­tez du sys­tème.” »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.