Le par­quet ex­per­tise la “pho­bie” fis­cale de Thé­ve­noud

L'Obs - - Le Téléphone Rouge - MA­THIEU DE­LA­HOUSSE

For­cé de quit­ter le gou­ver­ne­ment en sep­tembre 2014, l’éphé­mère se­cré­taire d’Etat au Commerce ex­té­rieur Tho­mas Thé­ve­noud at­tend son pro­cès en cor­rec­tion­nelle pour fraude fis­cale, dé­but 2017. Au mo­ment du scan­dale, l’élu avait in­vo­qué sa « pho­bie ad­mi­nis­tra­tive ». Sur­prise: l’en­quête pré­li­mi­naire me­née par le par­quet de Paris – que « l’Obs » a pu consul­ter – confirme ce fonc­tion­ne­ment ma­la­dif. Elle sou­ligne la « vo­lon­té dé­lic­tueuse » du couple Thé­ve­noud, « ré­gu­liè­re­ment dé­faillant » au mo­ment de dé­cla­rer ses re­ve­nus ou de re­ti­rer les cour­riers re­com­man­dés ou mises en de­meure qui lui étaient adres­sés. Mais elle dé­crit aus­si son ha­bi­tude qui consis­tait à ne pas ren­voyer les dé­cla­ra­tions de re­ve­nus pré­rem­plies et à être fi­na­le­ment « sou­la­gé » de voir ar­ri­ver des avis de pré­lè­ve­ment à tiers dé­ten­teurs chez ses em­ployeurs (As­sem­blée et Sé­nat), mal­gré les pé­na­li­tés de re­tard à payer. In­ter­ro­gés par les po­li­ciers le 18 fé­vrier, Tho­mas et San­dra Thé­ve­noud, qui elle aus­si a dû dé­mis­sion­ner de son poste de chef de ca­bi­net du pré­sident du Sé­nat, se sont pré­sen­tés comme des « contri­buables né­gli­gents ». Ils ont payé 20 000 eu­ros de pé­na­li­tés. Conclu­sion du par­quet : « La né­gli­gence ré­ité­rée dont ils ont fait preuve au cours de nom­breuses an­nées, sou­hai­tant par­fois ré­soudre leurs dif­fi­cul­tés avec l’ad­mi­nis­tra­tion fis­cale puis se lais­sant hap­per par leurs tra­vers, ca­rac­té­rise éga­le­ment l’in­frac­tion. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.