HOL­LANDE, LE HAM­LET DE L’ELY­SÉE

L'Obs - - Le Téléphone Rouge - Cé­cile Amar

Et tout à coup, l’as­sis­tance se fige, in­cré­dule. Sur les coups de 13 heures, sous les do­rures de la salle des fêtes de l’Ely­sée, le pré­sident de la Ré­pu­blique fi­nit son dis­cours d’hom­mage à Tho­mas Obra­dor et Phi­lippe Wo­ja­zer, les deux pho­to­graphes lau­réats du prix de l’Ely­sée. Il vient de nar­rer les cir­cons­tances dans les­quelles les deux images ré­com­pen­sées ont été prises, la cé­ré­mo­nie d’hom­mage na­tio­nal aux vic­times des at­ten­tats du 13 no­vembre aux In­va­lides et la réunion des chefs d’Etat afri­cains avant la COP21. Il a été grave puis sou­riant, de­bout sur son estrade de­vant les deux cli­chés, qu’il a dé­di­ca­cés aux lau­réats. Puis, sou­dain, il im­pro­vise: « Quand je re­garde les pho­to­gra­phies, les miennes, je me de­mande comment j’ai pu être sai­si ain­si. » Se lance dans une im­pro­bable in­tros­pec­tion : « Je pose cette ques­tion qui est tou­jours la même: mais qui est donc Fran­çois Hol­lande ? » Ain­si va ce pré­sident, par­lant de lui à la troi­sième per­sonne, n’étant plus très sûr de sa­voir qui il est… Au mo­ment où son camp est sai­si par le doute, au mo­ment où les so­cia­listes s’in­ter­rogent après la lec­ture d’« Un pré­sident ne de­vrait pas par­ler comme ça… », ce ques­tion­ne­ment ré­sonne étran­ge­ment. « J’es­saie de don­ner mes ré­ponses. Je fais en sorte de res­ter moi-même », conclut Fran­çois Hol­lande, ce 14 no­vembre 2016. To be or not to be ?

Le pré­sident et Tho­mas Obra­dor.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.