Le pré­sident des “pro-vie”

L'Obs - - En Couverture - Par NA­THA­LIE BENSAHEL

l e droit à l’avor­te­ment, su­jet hau­te­ment in­flam­mable aux Etats-Unis, fut l’un des thèmes de cam­pagne du can­di­dat Trump. Au­près des lea­ders de la droite religieuse « pro-vie » amé­ri­caine, il s’est en­ga­gé à in­ter­dire l’avor­te­ment, ou tout du moins à en li­mi­ter sé­vè­re­ment la pos­si­bi­li­té. Dès sa pre­mière in­ter­view de pré­sident élu, Trump a ré­af­fir­mé sa vo­lon­té de ré­vi­ser la loi gé­né­rale sur le su­jet et, dans l’im­mé­diat, de res­treindre les pos­si­bi­li­tés d’une in­ter­rup­tion vo­lon­taire de gros­sesse « seule­ment en cas de viol, d’in­ceste ou de risque vi­tal en­ga­gé pour la mère ». Le pour­ra-t-il? Elu pré­sident des Etats-Unis, ce­lui qui n’a pas hé­si­té à dire il y a quelques mois à peine qu’il fal­lait pu­nir les femmes ayant re­cours à l’IVG – avant de se ré­trac­ter – va de­voir fran­chir quelques obs­tacles s’il veut te­nir sa pa­role. D’abord parce que l’avor­te­ment est lé­gal de­puis 1973 sur l’en­semble du ter­ri­toire amé­ri­cain : en ef­fet, se­lon l’ar­rêt Roe v. Wade ren­du par la Cour su­prême cette an­née-là, la justice amé­ri­caine fé­dé­rale consi­dère que le droit d’une femme à l’avor­te­ment concerne le droit à la vie pri­vée, pro­té­gé par le XIVe amen­de­ment.

En­suite, le 27 juin der­nier, les juges de la haute ju­ri­dic­tion ont in­va­li­dé une loi texane de 2013 vi­sant à res­treindre la pos­si­bi­li­té d’avor­ter, no­tam­ment en im­po­sant des exi­gences dras­tiques aux cli­niques pra­ti­quant des IVG. Du coup, ce ju­ge­ment in­va­lide les res­tric­tions mul­tiples adop­tées dans de nom­breux Etats fé­dé­raux hos­tiles à l’avor­te­ment, no­tam­ment ceux du Sud et du Mid­west… de­puis qu’une loi de 1992 laisse

les Etats libres de li­mi­ter l’ac­cès à l’avor­te­ment. Conscient de la com­plexi­té du su­jet, Do­nald Trump a pris les de­vants pen­dant la cam­pagne, en ex­pli­quant qu’il n’hé­si­te­rait pas à main­te­nir et même à élar­gir la ma­jo­ri­té conser­va­trice au sein de la Cour su­prême. « Les juges que je vais nom­mer se­ront pro-vie », avait dit Trump lors du der­nier dé­bat pré­si­den­tiel, le 19 oc­tobre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.