Un lion, prix We­pler

L'Obs - - Critiques - GRÉ­GOIRE LEMÉNAGER

C’est l’his­toire d’un lion. Son nom est Per­sonne, comme Ulysse lors­qu’il veut échap­per aux cy­clopes. Sauf que ce lion a a aire à des créa­tures beau­coup plus com­pli­quées que les cy­clopes : les hommes. Sa vie dé­marre au Sé­né­gal vers 1786. Elle s’achève à Paris, dix ans plus tard, der­rière les grilles de l’ac­tuel Jar­din des Plantes. Entre-temps, Per­sonne a connu un brave gar­çon qui l’a re­cueilli dans la brousse, un pe­tit chien dont il va res­ter in­sé­pa­rable, la bon­té d’un ad­mi­nis­tra­teur co­lo­nial ho­mo­sexuel et rous­seauiste, la na­vi­ga­tion à fond de cale d’un ba­teau si­nistre, la mé­na­ge­rie de Ver­sailles, la Ré­vo­lu­tion fran­çaise – où l’on se de­mande très sé­rieu­se­ment quel sort mé­rite le roi des ani­maux. Dans ce ro­man pi­ca­resque exé­cu­té de main de maître, en évi­tant tous les écueils de la fable ani­ma­lière, Per­sonne n’est pas seule­ment un lion qui a «peur des la­pins ». C’est aus­si le fil d’Ariane uti­li­sé par Sté­phane Audeguy pour nous gui­der dans un la­by­rinthe his­to­rique où il pose, sans ap­puyer, les ques­tions de l’es­cla­vage, de la pro­prié­té, de la connais­sance de la na­ture et, peu­têtre bien, du propre de l’homme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.