Gestern tra­verse le temps

L'Obs - - Critiques - CLAIRE JUL­LIARD

Au coeur de la terre, la sur­vie du poi­lu Al­ban de Wille­cot se ré­sume en un mot : écrire. Il en­gage une cor­res­pon­dance as­si­due avec son ami le poète Ana­tole Mas­sis ain­si qu’avec Diane, une jeune fille dont il est fou amou­reux. Cent ans après, ces lettres, les cli­chés clan­des­tins pris par le sol­dat mort au front et un jour­nal co­dé se re­trouvent dans les mains d’Eli­sa­beth Ba­tho­ri, une his­to­rienne de la pho­to­gra­phie. Cette femme qui se re­lève à peine d’un deuil se plonge corps et âme dans les énigmes du dos­sier Wille­cot, « une pâte hu­maine en fu­sion, ren­due plus bou­le­ver­sante par la proxi­mi­té de la mort ». Sa quête de­vient ob­ses­sion­nelle, elle l’en­traîne beau­coup plus loin qu’elle l’ima­gi­nait. Hors des fron­tières et hors d’elle-même. Dense, épais mais d’une lec­ture ai­sée, le qua­trième ro­man d’Hé­lène Gestern (pho­to) est une sorte de jeu de piste lit­té­raire aux re­bon­dis­se­ments mul­tiples et in­at­ten­dus. L’au­teur y mêle les styles nar­ra­tifs et fait se ré­pondre les vi­vants et les morts. Elle nous donne un grand livre mé­ta­phy­sique, une ver­ti­gi­neuse tra­ver­sée du temps et des ap­pa­rences où la tra­gé­die de l’His­toire se conjugue avec des drames in­times ar­ra­chés à l’ou­bli. Im­pres­sion­nant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.