Un rêve de li­ber­té

ÉCLAI­RAGE IN­TIME, PAR IVAN PAS­SER. CO­MÉ­DIE TCHÉCOSLOVAQUE (1966, 1H20).

L'Obs - - Critiques - F. F.

Le chef-d’oeuvre du ci­né­ma tchèque des six­ties, res­té in­édit de­puis sa sor­tie en 1966. C’est un mi­racle de grâce et de lé­gè­re­té, une co­mé­die en noir et blanc, en re­gards et sou­rires, dans la­quelle quatre mu­si­ciens du di­manche se re­trouvent pour ré­pé­ter un mor­ceau de Mo­zart. Ils jouent faux, boivent des ca­nons, ba­vardent, et, peu à peu, alors que la nuit avance, ils se mettent à rê­ver. Dans la Tché­co­slo­va­quie de l’époque, c’était en­core per­mis, mais, deux ans plus tard, les tanks so­vié­tiques al­laient mettre fin au « so­cia­lisme à vi­sage hu­main ». Ivan Pas­ser, le com­plice de Mi­los For­man (no­tam­ment pour « Au feu… les pompiers », gé­nial), filme des pe­tits riens, des mo­ments creux, des trognes de qui­dams, et tout le film n’est que poé­sie. Il faut se lais­ser al­ler à cet es­prit drôle et bien­veillant : le der­nier plan ré­sume tout, avec bon­heur.

Ve­ra Kre­sad­lo­va dans « Eclai­rage in­time ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.