Na­ta­lie Port­man s’égare

PLANETARIUM, PAR RE­BEC­CA ZLO­TOWS­KI. DRAME FRAN­ÇAIS, AVEC NA­TA­LIE PORT­MAN, LI­LY-ROSE DEPP, EM­MA­NUEL SA­LIN­GER, AMIRA CASAR, PIERRE SALVADORI, LOUIS GAR­REL (1H46).

L'Obs - - Critiques - P. M.

Dans les an­nées 1930, Lau­ra (Na­ta­lie Port­man, à gauche, pho­to) et Kate (Li­ly-Rose Depp, à droite, pho­to), deux soeurs ve­nues d’Amé­rique, donnent à Paris un spec­tacle de spi­ri­tisme. Elles se trouvent un mé­cène en la per­sonne de Kor­ben (Em­ma­nuel Sa­lin­ger). Ce pro­duc­teur de ci­né­ma les ac­cueille chez lui et des­sine le pro­jet d’un film de fic­tion où fi­gu­re­rait une de leurs séances. Kor­ben en­tend ap­por­ter la preuve que le spi­ri­tisme est une ac­ti­vi­té sé­rieuse à tra­vers une ex­pé­rience qui doit « ré­in­ven­ter le ci­né­ma ». La réa­li­sa­trice, dont « Belle Epine » et « Grand Cen­tral » avaient mon­tré le ta­lent, en­tre­prend de trans­for­mer son pro­duc­teur ima­gi­naire en une sorte de double de Ber­nard Na­tan, le créa­teur de Pa­thé. Vic­time d’une ca­bale an­ti­sé­mite et d’un pro­cès in­dé­cent, li­bé­ré de pri­son en 1942, il fut re­mis aux au­to­ri­tés na­zies, qui l’en­voyèrent à Au­sch­witz, dont il ne re­vint pas. C’est cette his­toire qui est ra­con­tée (pas très bien, d’ailleurs). Le film n’at­teint au­cune des di­rec­tions qu’il s’est don­nées, c’est en pure perte que Na­ta­lie Port­man s’ac­tive dans l’es­poir que son per­son­nage ne dis­pa­raisse pas tout à fait d’une his­toire qui ne par­vient ja­mais à in­té­res­ser et qui est fil­mée avec une neu­tra­li­té anes­thé­siante.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.