Pink Floyd, les an­nées cos­miques

PAR PINK FLOYD (WAR­NER MU­SIC).

L'Obs - - Critiques - FRAN­ÇOIS ARMANET

THE EAR­LY YEARS 1965-1972,

Alors qu’on a ré­cem­ment si­gna­lé un co­chon dans le ciel de Londres pla­nant au-des­sus du Vic­to­ria and Al­bert Mu­seum pour an­non­cer une ex­po­si­tion fa­ra­mi­neuse au prin­temps 2017, alors que le groupe – dé­chi­ré à ja­mais entre Wa­ters et Gil­mour – ne pro­duit plus rien d’ori­gi­nal de­puis long­temps, mais fas­cine tou­jours au­tant, sonne l’heure (de Noël) d’une plon­gée dans les ar­chives. De l’écume des pro­fon­deurs sur­git un cof­fret de sept vo­lumes : vingt-sept disques, sept heures de mu­sique live, plus de quinze heures de vi­déo… vingt titres in­édits. L’an­tho­lo­gie ex­plore les huit pre­mières an­nées de Pink Floyd, de ses dé­buts bal­bu­tiants (un rhythm’n’blues sous-Stones) jus­qu’au temps d’« Obs­cu­red by Clouds », BO de « la Val­lée », de Bar­bet Schroe­der. Soit les an­nées les plus stu­pé­fiantes du groupe avant le suc­cès co­los­sal de « The Dark Side of the Moon » (725 se­maines d’af­fi­lée dans le Top 200 amé­ri­cain, re­cord ab­so­lu) et les al­bums gran­di­lo­quents. Celles où quatre en­fants de l’après­guerre, étu­diants en ar­chi de Cam­bridge, fans de blues et de jazz, in­ventent le rock psy­ché­dé­lique aux cô­tés du « Sgt. Pep­per’s » des Beatles, de « Dis­rae­li Gears » de Cream et du pre­mier Ex­pe­rience de Hen­drix. En at­ten­dant que le son par­fait du groupe serve d’échan­tillon­nage aux chaînes hi-fi et que le bruit du ti­roir-caisse en fasse une cible punk, Pink Floyd illu­mine les soirs un­der­ground de la Round­house (dé­lires ly­ser­giques bien Bar­rett et light­shows) et pose avec Soft Ma­chine les bases du rock pro­gres­sif. Il crée ce son in­ter­si­dé­ral, im­mé­dia­te­ment re­con­nais­sable : cym­bales hyp­no­tiques de Nick Ma­son, orgues bru­meuses de Rick Wright, basse à ré­ac­tion de Ro­ger Wa­ters et gui­tare stra­to­sphé­rique de Da­vid Gil­mour. Ver­tiges cos­miques et souffle puis­sant sur scène que le cof­fret per­met d’ex­plo­rer de long en large. Les plages ex­pé­ri­men­tales d’« In­ters­tel­lar Over­drive » à la BBC (Noël 1968), les cloches acides de « The Mur­de­ro­tic Wo­man » (été 1968), « A Sau­cer­ful of Se­crets » au Pa­ra­di­so d’Am­ster­dam sous les va­peurs de pat­chou­li et les ef­fluves de can­na­bis (août 1969), un boeuf avec Frank Zap­pa au fes­ti­val d’Amou­gies (oc­tobre 1969), les échos d’outre-tombe d’« Atom Heart Mo­ther » à Mon­treux (no­vembre 1970), ou les pul­sa­tions épu­rées d’« Echoes » (1971). Bon voyage.

Nick Ma­son, Ro­ger Wa­ters, Syd Bar­rett et Rick Wright.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.