Di Ro­sa, l’ar­tiste voya­geur

PLUS JA­MAIS SEUL. HER­VÉ DI RO­SA ET LES ARTS MO­DESTES. JUS­QU’AU 22 JAN­VIER, LA MAI­SON ROUGE, PARIS-12E, RENS. : WWW.LAMAISONROUGE.ORG

L'Obs - - Critiques - CLAIRE FLEU­RY

Au dé­but des an­nées 1980, Her­vé Di Ro­sa, comme ses co­pains de la fi­gu­ra­tion libre, de­vient star. Il est pas­sé par les Arts-Dé­co, mais il bi­be­ronne à la BD et aux fan­zines. Ses pein­tures ul­tra­co­lo­rées, sa­tu­rées de per­son­nages ri­go­los, ap­portent un bol d’air frais à la scène ar­tis­tique. Les dé­cen­nies ont pas­sé, Di Ro­sa a tra­cé son sillon sans re­nier son goût pour les formes d’ex­pres­sion ar­tis­tique du quo­ti­dien (fi­gu­rines, gad­gets, ta­pis­se­ries, y com­pris les pires « Poul­bots »), mais aus­si pour les oeuvres d’art brut, eth­nique, fes­tif… Il col­lec­tionne ces oeuvres et à Sète, sa ville na­tale, il leur consacre même un mu­sée tout en­tier. A la Mai­son rouge, il pré­sente une belle sé­lec­tion de ces tré­sors in­so­lites aux cô­tés de ses propres oeuvres réa­li­sées en France ou ailleurs. Di Ro­sa, qui a vé­cu sur tous les conti­nents, s’est tou­jours at­ta­ché à tra­vailler avec les ar­ti­sans lo­caux en re­pre­nant leurs tech­niques et leurs tra­di­tions. Un bel hom­mage aux arts (mo­destes ou pas) du monde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.