QUAND MOSCOU SOU­TE­NAIT GISCARD

L'Obs - - Le Téléphone Rouge -

Jean de Boi­shue, vieil ami de Fran­çois Fillon, s’étonne des vives ré­ac­tions qu’a sus­ci­tées le mes­sage de fé­li­ci­ta­tions que ce­lui-ci a re­çu de Vla­di­mir Pou­tine, la plu­part y voyant une in­gé­rence dans la po­li­tique in­té­rieure fran­çaise. « C’est loin d’être la pre­mière fois que ça ar­rive », ob­serve cet agré­gé de russe, ex­con­seiller à Ma­ti­gnon. Il rap­pelle qu’entre les deux tours de l’élec­tion pré­si­den­tielle de 1974 l’am­bas­sa­deur d’URSS à Pa­ris était al­lé rendre vi­site à Va­lé­ry Giscard d’Es­taing. Ob­jec­tif de cette très os­ten­sible poi­gnée de mains : faire com­prendre au Par­ti com­mu­niste fran­çais qu’il était hors de ques­tion de vo­ter pour Fran­çois Mit­ter­rand… Com­men­taire de Boi­shue : « C’était vrai­ment comme s’il avait dit : “Vous avez bien re­çu le mes­sage, ca­ma­rades?” »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.