QU’EST-CE QU’UNE FICHE S ?

L'Obs - - Grands Formats -

Une fiche S ne dé­signe pas un ter­ro­riste avé­ré. « Quand on a des preuves, on pro­cède à des in­ter­pel­la­tions dans un cadre ju­di­ciaire, ex­plique une source po­li­cière. La fiche S est un ou­til de ren­sei­gne­ment. » Elle sert à iden­ti­fier et sur­veiller une per­sonne en lien avec des mou­vances ter­ro­ristes ou soup­çon­née de se ra­di­ca­li­ser. « La fiche S n’est en au­cun cas un mar­queur de dan­ge­ro­si­té et donc a for­tio­ri de culpa­bi­li­té », in­siste la Place-Beau­vau. Fi­gurent sur cette fa­meuse fiche l’état ci­vil de la per­sonne, une pho­to et la con­duite à te­nir en cas de contrôle. Il existe 16 ca­té­go­ries de fiches. Les S1 à S5 im­posent un contrôle as­sez suc­cinct. Les S5 à S10, des vé­ri­fi­ca­tions plus com­plexes. Les der­nières ca­té­go­ries concernent les pro­fils les plus lourds. Le chiffre exact n’est pas connu, mais plu­sieurs sources po­li­cières es­timent à en­vi­ron 25 000 le nombre de per­sonnes fi­chées S, dont la moi­tié pour leur ap­par­te­nance à la mou­vance is­la­miste ou leurs liens avec celle-ci. V. L.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.