LE VOLEUR QUI COMP­TAIT LES CUILLÈRES

PAR LA­WRENCE BLOCK, TRA­DUIT PAR MONA DE PRACONTAL

L'Obs - - Critques - FRAN­ÇOIS FO­RES­TIER

Gal­li­mard, Sé­rie Noire, 352 p., 21 eu­ros.

C’est la on­zième aven­ture de Ber­nie Rho­den­barr. Tou­jours sur le ton ri­go­lard et dé­con­trac­té qui est sa marque de fa­brique, La­wrence Block, 78 ans, lance son bou­qui­niste de hé­ros dans le cam­brio­lage d’un mu­sée pour sub­ti­li­ser un ma­nus­crit de Fitz­ge­rald. Rien ne se passe comme pré­vu. C’est tou­jours bien, Block. Combien a-t-il pu­blié de livres de­puis les an­nées 1970? Cent cin­quante? Al­lez sa­voir, avec ses di­vers pseu­dos. Tou­jours est-il qu’avec ce « Voleur qui comp­tait les cuillères », on ne s’en­nuie pas. Le gars est culti­vé, dé­brouillard et char­mant. Il prouve que le crime paie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.