CA­MUS, L’ART DE LA RÉ­VOLTE

PAR ABD AL MALIK

L'Obs - - Critques - SO­PHIE DELASSEIN

Fayard, 180 p., 17 eu­ros.

D’Abd Al Malik, on connaît les slams qui dressent le por­trait d’un dé­lin­quant ré­si­lient. Il ajoute au­jourd’hui une di­men­sion à son par­cours : Al­bert Ca­mus fut pour lui une fi­gure tu­té­laire, un guide. Dès l’âge de 12 ans, il a vu l’écri­vain « comme un grand de [sa] ci­té. Un de ceux qui traînent au bas de l’im­meuble » et dont les livres lui rap­pellent les pre­miers al­bums du groupe de rap amé­ri­cain Pu­blic Ene­my : une même ré­volte à la­quelle s’iden­ti­fie l’en­fant de la ci­té stras­bour­geoise. Un livre brillant, où l’on re­trouve son en­ga­ge­ment pour la paix, mais scan­dé par trop de slams en ita­lique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.