I Love vé­lo

MON AL­BUM DU CY­CLISME, PAR PAUL SMITH, TRA­DUIT DE L’AN­GLAIS PAR CÉ­CILE CHARTRES ARTHAUD, 240 P., 39 EU­ROS.

L'Obs - - Critques - CH­RIS­TIAN LABORDE

Pas­sion­né de cy­clisme, le sty­liste an­glais Paul Smith, qui a un nom à gagner au sprint, pu­blie son « Al­bum du cy­clisme ». Je n’en connais point d’aus­si élé­gant. La cou­ver­ture a la fer­me­té lisse d’un boyau de Brad­ley Wig­gins. Et le titre, en re­lief, est la­qué de blanc comme le cadre du Pi­na­rel­lo de Mi­guel In­du­rain. Smith est un au­teur clas­sique : il res­pecte l’uni­té de ton. Pho­tos rares (Tom Simp­son, en cos­tume, coif­fé d’un cha­peau, consul­tant la presse), do­cu­ments ori­gi­naux (la pu­bli­ci­té pour le dé­railleur « Juy Ex­port 61 » Luxe équi­pant le vé­lo He­lyett de Jacques An­que­til) baignent dans un éclai­rage sé­pia, ce­lui des vieux nu­mé­ros de « Mi­roir-Sprint », que les amou­reux de la pe­tite reine col­lec­tionnent. Mais ce ton, qui est ce­lui de la mé­moire et de la nos­tal­gie, n’em­pêche pas Paul Smith de re­cou­rir à la cou­leur, à des taches tein­tées et dé­li­cates, rondes comme des roues, souples comme des dos­sards. Rien qui pèse ou qui pose. Juste une mé­moire qui, de Gi­ro en Tour de France, de Pa­ris-Rou­baix en Mi­lan-San Re­mo, de vé­los en vé­lo­dromes, via des toiles, des pho­tos, des des­sins, se dé­plie, se dé­ploie. Paul Smith, cy­cliste, sty­liste, rap­pelle avec cet al­bum clas­sieux que « vé­lo » est bel et bien l’ana­gramme de « love ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.