MILLE VIES VALENT MIEUX QU’UNE PAR JEAN-PAUL BEL­MON­DO

L'Obs - - Critques - F. F.

Fayard, 314 p., 19,90 eu­ros. BEL­MON­DO PAR BEL­MON­DO Fayard, 304 p., 39 eu­ros.

Mon pre­mier est un livre de sou­ve­nirs, où passe le goût du bon­heur; mon se­cond est un al­bum de pho­tos, où do­mine le noir et blanc des belles an­nées. De ses dé­buts dans la rue jus­qu’à son ac­ces­sion au rang de star, Bé­bel se ra­conte avec fer­veur : à 83 ans, il ré­ca­pi­tule un des­tin ob­te­nu à la force du poi­gnet, dont cer­tains élé­ments sont de­ve­nus lé­gen­daires. Son triomphe au Conser­va­toire, son ami­tié avec Claude Bras­seur et Jean-Pierre Ma­rielle, ses blagues et ses cas­cades… Quelle car­rière! Au dé­but, per­sonne n’y croyait : Bel­mon­do n’avait ni la gueule ni les ma­nières d’un ac­teur de l’époque. Et pour­tant… Le pu­blic l’a ado­ré, et, entre l’au­to­bio­gra­phie et l’al­bum de pho­tos, on dé­couvre un per­son­nage plus com­plexe – mais tou­jours aus­si fervent – qu’on ne l’ima­gi­nait. Deux livres, un seul Bel­mon­do, unique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.