500 mil­lions d’eu­ros de plus pour les conces­sion­naires des au­to­routes

L'Obs - - LE TÉLÉPHONE ROUGE -

L’Au­to­ri­té de Ré­gu­la­tion des Ac­ti­vi­tés fer­ro­viaires et rou­tières (Ara­fer) a ren­du un rap­port sur les consé­quences du gel des ta­rifs au­to­rou­tiers dé­ci­dé en 2015. Pro­blème: cette me­sure cen­sée bé­né­fi­cier aux au­to­mo­bi­listes au­ra fi­na­le­ment l’ef­fet in­verse. Le sur­coût lié au rat­tra­page est es­ti­mé à 500 mil­lions d’eu­ros sur les vingt ans qui viennent. Le blo­cage des ta­rifs a été com­pen­sé par une pro­lon­ga­tion des conces­sions de deux ans et de­mi et des hausses spé­ci­fiques des ta­rifs entre 2019 et 2023, ce qui se tra­duit « par une aug­men­ta­tion des péages su­pé­rieure à celle nor­ma­le­ment pré­vue au 1er fé­vrier 2015 : +0,23% à +0,82% se­lon les conces­sion­naires ». Mal­gré ce blo­cage des prix, l’an­née 2015 a été lu­cra­tive pour les conces­sions. Le chiffre d’af­faires a pro­gres­sé de 2,5%, à 9,4 mil­liards d’eu­ros, et le bé­né­fice de 16,5%, à 2,2 mil­liards.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.