ROCK

THE LEMON TWIGS DO HOL­LY­WOOD 4AD/Beggars

L'Obs - - CRITIQUES - FRAN­ÇOIS ARMANET

Re­tour vers le fu­tur. Bi­be­ron­nés aux Beatles et à l’Elec­tric Light Or­ches­tra par leur pa­pa mu­si­cien, les frères D’Ad­da­rio maî­trisent l’his­toire de la pop sur le bout des doigts. Brian et Mi­chael, res­pec­ti­ve­ment 19 et 17 ans, mul­ti-ins­tru­men­tistes pro­diges (gui­tare, basse, bat­te­rie, trom­pette, vio­lon, orgue, pia­no…), font le pont entre Beach Boys et New York Dolls. Brio des mé­lo­dies, ex­pé­ri­men­ta­tions ba­roques, rup­tures de tons, va­ria­tions lim­pides, ils convoquent tour à tour les frères Da­vies (Kinks) ou Long­muir (Bay City Rol­lers), le Nils­son Sch­mils­son ou Todd Rund­gren post-Nazz et chantent en fri­mant les tour­ments ado­les­cents. « Do Hol­ly­wood » : brillant et acide, comme du ci­tron.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.