Cap­tain Co­me­lade

ROCANROLORAMA, 1974-2016, PAS­CAL CO­ME­LADE (COF­FRET 6 CD, BE­CAUSE MU­SIC).

L'Obs - - Critiques - BER­NARD GÉNIÈS

Il n’a pas le per­mis de conduire, ne sait ni lire ni écrire la mu­sique. Et pour­tant il joue. Avec des jouets (pia­no et gui­tares en plas­tique), des trucs bi­zarres (comme le cy­clo­phone), mais aus­si de vé­ri­tables ins­tru­ments (pia­no et cla­viers). Pas­cal Co­me­lade, c’est un peu le Fac­teur Che­val du rock. Son Pa­lais idéal vient de voir le jour sous la forme d’un éloquent cof­fret, su­per­bom­bi­nette ca­pable de foutre le feu dans tous les temples de la mu­sique. Soit qua­rante ans d’une car­rière que l’on pour­rait qua­li­fier de fan­tai­siste – au sens noble du terme –, qui laisse libre cours à l’ima­gi­na­tion. Entre élec­tro pion­nière, bas­tringue, rock’n’roll pur jus, blues, jazz, folk­lores, wes­tern spa­ghet­ti, pop brillante (à preuve ses col­la­bo­ra­tions avec PJ Har­vey et Ro­bert Wyatt que l’on re­trouve ici), le Ca­ta­lan pro­pulse son vais­seau aty­pique. Lou­foque et pa­ta­phy­si­cien, il aligne ses adap­ta­tions fu­rieuses – tou­jours ins­tru­men­tales – des Stones, des Kinks, de Soft Ma­chine ou de Cap­tain Beef­heart. Ses propres com­po­si­tions, far­fe­lues, mé­lan­co­liques, joyeuses, sont tout aus­si to­ni­truantes. Co­me­lade n’a ja­mais eu de tubes ? Dans ce cof­fret ma­gique, il y en a des di­zaines qui rou­pillent !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.