At­las pros­pec­tif « 2038.Les fu­turs du monde »

Vieillis­se­ment, in­éga­li­tés, mon­naies, tou­risme, res­sources na­tu­relles… Un ma­gni­fique at­las pros­pec­tif, “2038. Les fu­turs du monde”,xs éclaire notre pré­sent et ex­plore nos pos­sibles ave­nirs

L'Obs - - Sommaire - Par VÉ­RO­NIQUE RA­DIER

Sous nos pieds, im­per­cep­ti­ble­ment, tourne le globe ter­restre. De même, jour après jour, se des­sinent à bas bruit des bou­le­ver­se­ments qui changent la face de la Terre. Toute une sé­rie d’in­no­va­tions tech­no­lo­giques et le bas­cu­le­ment des équi­libres mon­diaux fa­çonnent notre pré­sent dans un flot in­ces­sant et brouillon, et condi­tionnent notre ave­nir. Vir­gi­nie Rais­son, géo­po­li­ti­cienne et co­au­teur du « Des­sous des cartes », s’est at­te­lée avec son équipe à dé­mon­ter la mé­ca­nique de ces lames de fond : « Nous vou­lons rendre plus in­tel­li­gibles les chan­ge­ments en cours sur la pla­nète, les rouages qui les sous-tendent, et des­sinent, au gré de leurs variations, des scé­na­rios dif­fé­rents pour les vingt-cinq ans à ve­nir. » Son at­las, bras­sant un nombre im­pres­sion­nant de don­nées, se dé­coupe en grands cha­pitres au­tour des en­jeux pla­né­taires, du ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique à la mon­dia­li­sa­tion, en pas­sant par la dé­mo­gra­phie ou la ra­ré­fac­tion des res­sources.

L’ou­vrage est émaillé d’exemples pré­cis et de chiffres par­lants. Des in­fo­gra­phies élé­gantes mettent en scène les don­nées sur plu­sieurs dé­cen­nies. Grâce à elles nous sautent aux yeux les mou­ve­ments du globe : l’en­vo­lée du nombre de tou­ristes, le bas­cu­le­ment du com­merce mon­dial au pro­fit des pays émer­gents, l’ex­plo­sion du flux de mar­chan­dises pour l’es­sen­tiel par mer, la ra­ré­fac­tion de cer­tains mé­taux, mais aus­si du sable, ou en­core du ca­cao. Il éclaire éga­le­ment des pans qui nous sont moins fa­mi­liers : « Nous as­sis­tons à l’émer­gence d’une classe moyenne pla­né­taire, es­sen­tiel­le­ment por­tée par la Chine et l’Inde avec une consom­ma­tion qui s’uni­for­mise, mais aus­si à la sor­tie de la grande pau­vre­té de toute une frange de la po­pu­la­tion, y com­pris en Afrique. C’est l’un des faits ma­jeurs de notre époque », ex­plique la cher­cheuse. Ces po­pu­la­tions, une fois li­bé­rées du fardeau quo­ti­dien de la sur­vie, se pré­oc­cupent de leur lo­ge­ment, de l’édu­ca­tion de leurs en­fants, au­tant d’exi­gences aux consé­quences très po­li­tiques. De même, l’élé­va­tion glo­bale des re­ve­nus dans le monde est loin d’ef­fa­cer les in­éga­li­tés à l’in­té­rieur des pays. Avec là aus­si des ré­per­cus­sions dans les urnes.

Par­mi les me­naces qui nous in­quiètent re­vient sou­vent celle d’une pos­sible sur­po­pu­la­tion, avec ses consé­quences né­fastes sur les res­sources na­tu­relles. A tort, as­sure Vir­gi­nie Rais­son : « Dire que la Terre est trop peu­plée, c’est mal po­ser l’équa­tion. Si la po­pu­la­tion conti­nue à s’ac­croître, c’est da­van­tage par l’al­lon­ge­ment de la du­rée de la vie que par le nombre des nais­sances qui ne dé­passent plus guère 2,5 en­fants en moyenne par femme. » Quant à notre em­preinte éco­lo­gique, conver­tir Eu­ro­péens et Amé­ri­cains à un ré­gime moins car­ni­vore, lut­ter contre le gas­pillage ali­men­taire et ré­gu­ler la spé­cu­la­tion sur les mar­chés agri­coles se­raient des le­viers plus ef­fi­caces qu’un im­pro­bable contrôle de la na­ta­li­té. En re­vanche, si l’hu­ma­ni­té gagne en es­pé­rance de vie, nous vieillis­sons hé­las mal : « La pro­gres­sion des ma­la­dies liées à l’âge : les can­cers, alz­hei­mer, nous a sur­pris. » Le nombre de per­sonnes dé­pen­dantes va s’en­vo­ler, un fardeau qui me­nace l’équi­libre so­cial là où les aî­nés sont sur­tout à la charge de leurs fa­milles, comme en Chine. En Eu­rope, où pour la pre­mière fois en 2015 le solde dé­mo­gra­phique na­tu­rel a été né­ga­tif, les fi­nances pu­bliques sont en pé­ril : « Comment al­lons­nous fi­nan­cer la prise en charge des per­sonnes âgées ? Al­lons-nous dé­lé­guer ce soin à des ro­bots ? A des po­pu­la­tions émi­grées aux pré­ten­tions de sa­laires mo­destes alors que ja­mais nous n’avons éri­gé au­tant de bar­rières pour em­pê­cher leur ar­ri­vée ? » s’in­ter­roge-t-elle. Pour re­le­ver ces dé­fis, il fau­dra agir à la fois au ni­veau des po­li­tiques pu­bliques et à ce­lui des com­por­te­ments in­di­vi­duels, es­time la cher­cheuse, qui se veut con­fiante : « Ceux qui nous di­rigent au­jourd’hui ont connu l’abon­dance, je crois à la ca­pa­ci­té d’in­no­ver des nou­velles gé­né­ra­tions nées dans un autre contexte. » « 2038. Les fu­turs du monde », par Vir­gi­nie Rais­son, Ro­bert Laf­font, 220 p., 30 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.