TOUS LES LIVRES DANS MA POCHE

L'Obs - - Culture - E. V. M.

Par EN­RIQUE VI­LA MATAS*

Je songe à une bi­blio­thèque qui n’a ja­mais été construite et ne le se­ra ja­mais, car c’est celle que je touche main­te­nant de la main droite : une bi­blio­thèque res­sem­blant beau­coup à la poche se­crète que les juifs conver­sos avaient dans un pli de la manche gauche et dans la­quelle ils no­taient leurs prières fon­da­men­tales, l’es­sen­tiel de leur dia­logue avec Dieu. Si pour sau­ver leur peau, ils de­vaient s’age­nouiller à l’église et mur­mu­rer des prières ca­tho­liques, il leur res­tait tou­jours la conso­la­tion de pou­voir ca­res­ser ce livre de la main droite. Ce livre qui garde l’es­sen­tiel (et qui, dans mon ima­gi­na­tion, com­pose l’in­té­gra­li­té de ma bi­blio­thèque-poche) res­semble comme deux gouttes d’eau au « Tris­tram Shan­dy » de Lau­rence Sterne. Il me plaît de pen­ser que des livres, sans in­ten­tion pré­mé­di­tée, sont écrits pour des poches se­crètes et forment à eux seuls une bi­blio­thèque en­tière. L’exis­tence de ces livres, de ces bi­blio­thèques por­ta­tives, nous ap­porte la conso­la­tion de ca­res­ser la dé­so­la­tion. Tra­duit de l’es­pa­gnol par An­dré Ga­bas­tou. (*) Ecri­vain. Der­nier livre pa­ru : « Ma­rien­bad élec­trique » (Edi­tions Ch­ris­tian Bour­gois).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.