Ca­role Bar­jon

MAIS QUI SONT LES AS­SAS­SINS DE L’ÉCOLE ?, PAR CA­ROLE BAR­JON, RO­BERT LAF­FONT, 217 P., 18 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - ANNE CRIGNON

Cette his­toire com­mence dans la salle d’un col­lège où Ca­role Bar­jon prend place pour une réunion pa­rents­pro­fes­seurs. Une en­sei­gnante de fran­çais dé­clare qu’il n’est plus né­ces­saire de bien sa­voir son or­tho­graphe et sa gram­maire. Une autre ra­conte qu’elle fait en douce des dic­tées – c’est mal vu. Dix ans plus tard, à l’oc­ca­sion de la ré­forme qui donne à bien des en­sei­gnants le sen­ti­ment de tra­hir leurs va­leurs, elle a vou­lu com­prendre pour­quoi 20% des jeunes Fran­çais savent à peine lire et d’autres écrivent : « Ils sont pas­ser par là. » Elle a ren­con­tré les ré­for­ma­teurs qui, de­puis qua­rante ans, donnent le la rue de Gre­nelle. Cer­tains vou­laient rendre l’école plus juste et sont dé­çus. L’un trouve les ma­nuels de fran­çais dé­cou­sus, re­grette la rigueur des « La­garde et Mi­chard » qu’il a pour­tant contri­bué à dé­trô­ner. Si c’était à re­faire, il veille­rait à la ma­nière dont ses idées sont ap­pli­quées sur le ter­rain. « Les ef­fets ont été ca­la­mi­teux », dit-il. Au­tant de re­grets hon­nê­te­ment ex­pri­més. Cet es­sai por­tait la pos­sible ex­tinc­tion d’une que­relle droite-gauche, « ré­acs » contre « pé­da­go­gistes » ; il est alors dom­mage que l’édi­teur ait choi­si ce titre of­fen­sant : « Mais qui sont les as­sas­sins de l’école ? ». A lire d’ur­gence dans le contexte ac­tuel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.