De la sau­cisse à B.-H. Lé­vy

Où l’on voit qu’il faut se mé­fier des imi­ta­tions

L'Obs - - Débats -

C’est d’Al­le­magne que vient l’alerte, nul ne s’en éton­ne­ra. Le mi­nistre de l’Agri­cul­ture y dé­nonce un abus que nombre de ses com­pa­triotes ré­prouvent et, pour l’oc­ca­sion, de même que nous nous sen­tions anar­chiste al­le­mand en 1968 lorsque Da­niel Cohn-Ben­dit fut in­ter­dit de sé­jour en France, nous nous sen­tons gas­tro­nome al­le­mand de­vant les sau­cisses vé­ganes. Di­sons-le, ré­pé­tons-le : une sau­cisse, il y a de la viande de­dans. Si pas de viande, pas de sau­cisse. Dé­jà que vous imi­tez l’as­pect, trou­vez un autre nom, en­joint le mi­nistre Ch­ris­tian Sch­midt aux pro­duc­teurs al­le­mands de nour­ri­ture pour vé­gé­ta­riens, sau­cisse vé­gane est une trom­pe­rie sur la mar­chan­dise. Il laisse pré­voir une in­ter­dic­tion, sou­hai­tons que l’Union eu­ro­péenne le suive, l’en­trée en 2017 est dé­jà peu ré­jouis­sante, tous les pires sont à craindre, que ce­lui-là nous soit épar­gné.

Sau­cisse pour vé­gé­ta­riens, les mots n’ont plus de sens. Ils ne dé­si­gnent plus les choses dont ils parlent. Ni les gens. Cette cais­sière, dans un hy­per­mar­ché Au­chan, qui a fait une fausse couche sur son siège, der­rière sa caisse, parce qu’on lui re­fu­sait l’au­to­ri­sa­tion de se le­ver. Quand elle a pas­sé outre, il était inon­dé de sang. Les pom­piers ont re­trou­vé le foe­tus dans la cu­vette des ca­bi­nets où elle était al­lée se ré­fu­gier. La di­rec­tion de l’hy­per­mar­ché, par un com­mu­ni­qué, s’ex­plique. La cais­sière s’y voit dé­si­gnée « hô­tesse de caisse ». Comme si une cais­sière, dans ce type de ma­ga­sins, fai­sait ja­mais o ce d’hô­tesse. De même que plus haut pour la sau­cisse, dès l’ap­pel­la­tion on vous trompe. Pas be­soin de lire le com­mu­ni­qué de jus­ti­fi­ca­tion pour sa­voir qu’il ra­conte n’im­porte quoi.

Ces n’im­porte quoi qui font qu’on ne peut ac­cor­der la moindre confiance aux dé­pêches sur les guerres d’Irak et de Sy­rie. A pro­pos de la coa­li­tion (dont nous) : « Un raid de l’avia­tion a tué 36 dji­ha­distes. » A pro­pos d’un raid de l’avia­tion turque : « 36 ci­vils ont été tués. » L’avia­tion russe bom­barde : « 36 vic­times dont une ma­jo­ri­té de femmes et d’en­fants. » Qu’est-ce qui nous at­tend, en face de Pou­tine et de Trump, à la tête de la Ré­pu­blique fran­çaise ? Es­pé­rons qu’après avoir pous­sé à la guerre contre la Li­bye de Kadha­fi, avec les ca­tas­trophes qui se sont en­sui­vies, M. B.-H. Lé­vy, qui ac­cède à tant d’oreilles puis­santes, n’ac­cé­de­ra pas à l’oreille du fu­tur pré­sident. Ses dé­cla­ma­tions, à l’ins­tar des nou­velles d’Irak et de Sy­rie, ont per­du leur cré­dit au­près du pu­blic mais sa pé­ro­rai­son, qui n’a pas été re­mar­quée, dans une tri­bune du « Monde », mé­ri­tait une at­ten­tion que nous lui ac­cor­de­rons. C’était le 17 dé­cembre der­nier, après la re­prise d’Alep par Ba­char al-As­sad avec l’ap­pui de Pou­tine : « Nous sommes les contem­po­rains de cette hé­ca­tombe et, comme face aux hur­le­ments sor­tis, hier, des camps de la mort, peu, très peu, ont le cou­rage d’ap­pe­ler à faire la guerre à la guerre et à bom­bar­der les bom­bar­diers. » En clair, dans cette pen­sée confuse : guerre à la Rus­sie. B.-H. Lé­vy ? Tous aux abris.

Il n’y a pas que de faux écri­vains. Un vrai vient de mou­rir. Mi­chel Déon. Cha­cun y va de ses meilleurs livres. « Je vous écris d’Ita­lie » est ra­re­ment ci­té. En cette pé­riode d’étrennes, on ne peut faire un ca­deau à tout le monde, o rons ce con­seil de lec­ture. Sous le titre « Un diable dans le bé­ni­tier », Ga­briel Matzne pu­blie un re­cueil de ch­ro­niques ré­centes qui se­ra en li­brai­rie à par­tir du 18 jan­vier (Stock, 390 p., 20,50 eu­ros). Il n’y a plus que lui pour par­ler de diable. Et de bé­ni­tier. En connais­sez-vous beau­coup qui vous parlent de Va­lère Maxime ? Matzne est de ceux-là. Il en lâche de belles. Des vertes. Et des mûres. Sa naï­ve­té, sa li­ber­té. Sa drô­le­rie. Un style qui n’est pas de ca­ri­ca­ture comme ce­lui du bou­te­feu dont on parle plus haut, ré­for­mé psy lorsque le temps fut ve­nu qu’il ac­com­plisse son ser­vice mi­li­taire.

Une sau­cisse, il y a de la viande de­dans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.