Le tour­billon de la vie

Par­mi les com­pli­ca­tions hor­lo­gères les plus res­pec­tées, le tour­billon. In­ven­té en 1801 par Abra­ham-Louis Bre­guet, il offre sur le ca­dran un spec­tacle en­voû­tant

L'Obs - - Tendances - Par HER­VÉ BORNE

La ré­fé­rence

En hor­lo­ge­rie, on en­tend par « tour­billon » une mé­ca­nique com­plexe qui avait à l’ori­gine pour but de lut­ter contre les mau­vais e ets de la pe­san­teur sur la pré­ci­sion d’une montre de poche. Une sorte de cage tour­nant sans cesse sur elle-même inventée par l’hor­lo­ger fran­çais Abra­ham-Louis Bre­guet en 1801: un gé­nie qui a don­né son nom à la pres­ti­gieuse ma­nu­fac­ture. Fi­dèle à son his­toire, Bre­guet pré­sente en­core au­jourd’hui et très ré­gu­liè­re­ment de nou­veaux tour­billons, mais cette fois sur des montres-bra­ce­lets. Le mé­ca­nisme n’est plus utile car, au poi­gnet, les montres sont en per­pé­tuel mou­ve­ment et ne craignent plus la gra­vi­té ter­restre. Pour­tant, il reste sur le de­vant de la scène grâce au spec­tacle en­voû­tant qu’il o re sur un ca­dran au tra­vers de sa cage tour­nante. Par­mi les tour­billons in­édits de Bre­guet, cet élé­gant mo­dèle bap­ti­sé « Clas­sique » est ani­mé d’un mou­ve­ment ex­tra­plat. Une sé­rie li­mi­tée à seule­ment 20 exem­plaires. « Clas­sique » en pla­tine, 42 mm, mou­ve­ment au­to­ma­tique, prix sur de­mande, Bre­guet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.