Le té­lé­phone rouge. Le des­sin de Wiaz

L'Obs - - Sommaire - CA­ROLE BARJON

Q uand Ni­co­las Sar­ko­zy n’ar­rive pas à joindre Fran­çois Fillon, il voit rouge. Il y a presque deux se­maines, ven­dre­di 30 dé­cembre, l’ancien pré­sident tente de té­lé­pho­ner à son ex-Pre­mier mi­nistre. Au­cune ré­ponse. Il laisse un mes­sage. Pas de nou­velles. Fu­reur de Sar­ko­zy qui, du coup, ap­pelle la terre en­tière, no­tam­ment Thier­ry So­lère, nou­veau porte-pa­role de cam­pagne de Fillon, Eric Woerth et quelques autres pour faire pas­ser le mes­sage : non seule­ment il est ancien pré­sident de la Ré­pu­blique, mais le soir du pre­mier tour de la primaire de droite, une heure après les ré­sul­tats, il a ap­pe­lé à vo­ter, sans condi­tions, pour l’ex-dé­pu­té de la Sarthe. Si, au­jourd’hui, Fillon veut l’hu­mi­lier et jouer au pe­tit jeu du type in­joi­gnable, il pour­rait lui en cuire par la suite… Sar­ko­zy ne s’est en outre pas pri­vé de dire ce qu’il pen­sait d’un can­di­dat à l’élec­tion pré­si­den­tielle qui par­tait en va­cances à la mon­tagne au lieu de peau­fi­ner l’or­ga­ni­sa­tion de son équipe, la pré­sen­ta­tion de ses voeux (qui se­ront to­ta­le­ment ra­tés), et de pré­pa­rer sa ren­trée du mois de jan­vier… En­fin re­ve­nu des sports d’hi­ver, Fran­çois Fillon a tout de même cru bon de le rap­pe­ler dès le lun­di 2 jan­vier. Les deux hommes ont conve­nu de dé­jeu­ner en­semble le ven­dre­di 13 jan­vier. C’est Fillon qui se dé­pla­ce­ra. Le re­pas au­ra lieu dans les bu­reaux de l’ancien pré­sident, rue de Mi­ro­mes­nil : Sar­ko­zy ne veut plus al­ler au res­tau­rant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.