“Je pour­rais me faire un peu plus plai­sir”

MEDDY, CHAM­PION DE FRANCE JU­NIOR DE FLEURET 2016

L'Obs - - En Couverture - CA­RO­LINE BRI­ZARD

Sur Fa­ce­book, on re­con­naît Meddy Elice, 20 ans, cham­pion de France ju­nior de fleuret, sai­si en pleine fente lors de la coupe du monde de To­kyo en no­vembre dernier, le même tout sou­rire à Port­land ou po­sant au bord d’une pis­cine exo­tique… Mais ne vous y trom­pez pas : si ses dé­pla­ce­ments sont pris en charge, son quo­ti­dien d’ath­lète de haut ni­veau est net­te­ment plus aus­tère. Il a dû dé­mar­cher dif­fé­rents or­ga­nismes pour fi­nan­cer les frais d’ins­crip­tion de son école de com­merce à Gre­noble, dont il suit les cours à dis­tance. Quatre à cinq heures par jour, il s’en­traîne au centre Pôle France Jeunes à Aix, où il vit en ré­si­dence universitaire, et passe une se­maine par mois à l’Ins­ti­tut na­tio­nal du Sport, de l’Ex­per­tise et de la Per­for­mance (In­sep), à Pa­ris. « Ma fa­mille m’aide un peu, mais les fins de mois sont dif­fi­ciles », re­con­naît ce grand gaillard. Il a tout de même dé­cro­ché un ser­vice ci­vique payé 470 eu­ros par mois, qui consiste en des mis­sions de re­pré­sen­ta­tion dans la ré­gion Pa­ca. Un di­plôme lui per­met en outre d’ar­bi­trer des com­pé­ti­tions le week-end, pour 100 eu­ros. « Mais 700 à 900 eu­ros sup­plé­men­taires par mois m’au­to­ri­se­raient à me faire un peu plus plai­sir. Et je pour­rais éco­no­mi­ser pour ren­trer voir mon père en Gua­de­loupe. Ma der­nière vi­site re­monte à plus d’un an. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.