“Ma vie se­rait moins stres­sante”

ALBANE, FOR­MA­TRICE EN COM­MU­NI­CA­TION

L'Obs - - En Couverture - B. R.-G.

De toute sa car­rière, Albane, Pa­ri­sienne de 38 ans, n’a eu qu’un CDI, qui a du­ré… trois mois. « J’ai dé­bu­té par trois ans de piges en presse écrite, puis je me suis tour­née vers la com et j’ai été em­bau­chée par une en­tre­prise dans les as­su­rances. Il y a eu un plan so­cial juste après mon ar­ri­vée. » A la fin de ses al­lo­ca­tions chô­mage, Albane se ré­sout à tra­vailler en free-lance comme for­ma­trice en com­mu­ni­ca­tion. Son prin­ci­pal client est un think tank. Pu­deur oblige, cette di­plô­mée de Sciences-Po Pa­ris re­fuse de dé­voi­ler ses re­ve­nus. Elle dit seule­ment être « sou­vent sur le fil fi­nan­ciè­re­ment ». Alors l’idée d’un re­ve­nu uni­ver­sel la sé­duit : « Ma si­tua­tion se­rait moins stres­sante, sur­tout lorsque j’ai une panne de re­ve­nus, l’été par exemple, quand mes clients sont en va­cances. » La jeune femme pré­pare un livre ti­ré de son blog, « l’Agen­da d’Agathe », sur la pré­ca­ri­té au tra­vail. « Ce­la ne me rap­porte rien pour le mo­ment. C’est pré­ci­sé­ment le type de pro­jet qu’un re­ve­nu uni­ver­sel fa­ci­li­te­rait. » Pour au­tant, Albane ne voit dans cette me­sure qu’un « pan­se­ment ». « Tout le monde se­rait plus heu­reux avec un vrai contrat de tra­vail. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.