FI­NAN­CER LA TRAN­SI­TION ÉNER­GÉ­TIQUE PAR LE PRI­VÉ

L'Obs - - En Couverture - P. R.

La pre­mière étape de la tran­si­tion éner­gé­tique, des­ti­née à rendre notre mo­dèle éco­no­mique res­pec­tueux des res­sources de la pla­nète, c’est d’éco­no­mi­ser l’éner­gie fos­sile. Et ce­la com­men­ce­ra par la rénovation des bâ­ti­ments pu­blics : iso­la­tion, meilleure ré­gu­la­tion de l’éner­gie, pan­neaux so­laires.

Le pro­jet est en­thou­sias­mant. Il est créa­teur d’em­plois et peut re­lan­cer une dy­na­mique eu­ro­péenne. Mais il se heurte à la question bud­gé­taire, ce mur qui bloque au­jourd’hui toute am­bi­tion politique. Com­ment trou­ver 50 à 70 mil­liards d’eu­ros sans alour­dir la dette pu­blique ?

Eco­no­miste en chef à l’Agence fran­çaise de Dé­ve­lop­pe­ment, Gaël Gi­raud avance une idée simple : faire pour la pla­nète ce qu’on a fait pour la fi­nance. En 2008, Ber­cy a ima­gi­né en ca­tas­trophe une so­cié­té pri­vée, la Sfef (So­cié­té de Fi­nan­ce­ment de l’Economie fran­çaise), char­gée d’as­su­rer la li­qui­di­té des banques. L’Etat est res­té mi­no­ri­taire, mais il a ap­por­té sa ga­ran­tie. La Sfef a ain­si pu em­prun­ter 70 mil­liards d’eu­ros en un an.

Gi­raud pro­pose de re­cou­rir à la même as­tuce: une so­cié­té pri­vée de fi­nan­ce­ment de la tran­si­tion éner­gé­tique dans la­quelle l’Etat se­rait mi­no­ri­taire. Fi­nan­ciè­re­ment, le mé­ca­nisme « boucle » : les éco­no­mies de pé­trole réa­li­sées par l’Etat et les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales per­met­tront de rem­bour­ser les cré­dits ac­cor­dés par cette « Sfef ». Pour don­ner corps au pro­jet, l’as­so­cia­tion Af­ter a été créée, avec le sou­tien de la Fon­da­tion Ni­co­las Hu­lot et du think tank Shift Pro­ject.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.