SE RÉAPPROPRIER NOS DON­NÉES NU­MÉ­RIQUES

L'Obs - - En Couverture - S. F.

Cinq grandes en­tre­prises amé­ri­caines, Google, Ama­zon, Fa­ce­book, Apple et IBM, captent la qua­si-to­ta­li­té des don­nées et des traces que nous lais­sons sur le Net. Elles nour­rissent le sa­voir-faire en in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle que dé­ve­loppent ces groupes et qu’ils nous fe­ront payer si nous vou­lons l’uti­li­ser. Pour le cher­cheur Ev­ge­ny Mo­ro­zov (qui tient un blog sur le site du « Monde di­plo­ma­tique »), c’est comme si cinq géants du BTP avaient mis la main sur la to­ta­li­té de la sur­face de la terre et nous obli­geaient à payer un droit pour y po­ser le pied ! Ne faut-il pas in­ver­ser le rap­port de forces et, puisque ces don­nées sont des in­for­ma­tions que nous pro­dui­sons gra­tui­te­ment, ar­mer qu’elles sont un bien com­mun ? Les grands groupes de­vraient payer pour les uti­li­ser et nous vendre en­suite des ser­vices. L’idée est dé­fen­due par Mo­ro­zov, mais aus­si par l’éco­no­miste Phi­lippe As­ke­na­zy et sur­tout par Ni­co­las Colin, chro­ni­queur de « l’Obs » et co­au­teur en 2013 d’un rap­port sur la fis­ca­li­té du nu­mé­rique. Le ca­bi­net de conseil en stra­té­gie McKin­sey es­time que la va­leur ajou­tée grâce à l’ex­ploi­ta­tion des « da­ta » dans le sec­teur de la santé pour­rait être de 300 mil­liards de dol­lars rien qu’aux Etats-Unis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.