UN SYS­TÈME ANTILICENCIEMENT À LA CA­NA­DIENNE

L'Obs - - En Couverture - P. R.

Pour com­battre le chô­mage, l’éco­no­miste Pierre Lar­rou­tu­rou pro­pose de re­prendre un mé­ca­nisme ca­na­dien : quand une en­tre­prise a 20% de gens en trop, au lieu de li­cen­cier un sa­la­rié sur cinq, elle peut bais­ser le temps de tra­vail de 20%, mais aus­si, pour res­ter com­pé­ti­tive, les sa­laires de 20%. Un fi­nan­ce­ment com­plé­men­taire pu­blic per­met aux salariés de conser­ver l’équi­valent de 95% de leur re­ve­nu. En France, il faut des mois pour or­ga­ni­ser le chô­mage par­tiel, avec des consé­quences graves sur la tré­so­re­rie des PME concer­nées. Au Ca­na­da, il su t de rem­plir un do­cu­ment : une page rec­to-ver­so. « C’est aus­si simple que de dres­ser un constat à l’amiable en cas d’ac­ci­dent. Ce­la prend deux se­maines. » En Al­le­magne, il existe de­puis 2009 une so­lu­tion si­mi­laire, le Kur­zar­beit.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.