ENTRE TO­LÉ­RANCE ET RÉ­PRES­SION

L'Obs - - Grands Formats -

La loi sur la pé­na­li­sa­tion des clients des per­sonnes pros­ti­tuées vo­tée en avril 2016 consti­tue un chan­ge­ment de cap dans l’évo­lu­tion de la lé­gis­la­tion sur « le plus vieux mé­tier du monde ». Re­tour sur un siècle d’en­ca­dre­ment, entre to­lé­rance et ré­pres­sion. Le pre­mier mou­ve­ment pour l’abo­li­tion de la pros­ti­tu­tion ap­pa­raît en France au tout dé­but du xxe siècle, por­té par Mar­celle Legrand-Fal­co à tra­vers l’Union contre le Tra­fic des Etres hu­mains. Mais c’est après la Se­conde Guerre mon­diale – alors que Pa­ris a pris par­fois des al­lures de bor­del géant pour les sol­dats al­le­mands d’abord, pour les li­bé­ra­teurs amé­ri­cains, en­suite – que les au­to­ri­tés dé­cident de ré­pri­mer la pros­ti­tu­tion. En avril 1946, la loi Marthe Ri­chard ferme les mai­sons closes et pour­suit le proxé­né­tisme. Non in­ter­dite, la pros­ti­tu­tion est to­lé­rée. Li­bé­rés de la tu­telle po­li­cière, les pros­ti­tués se mul­ti­plient en France dans les an­nées 1950 (leur es­ti­ma­tion est de 40 000 à 70 000) et il fau­dra at­tendre 1960 pour que la France signe la conven­tion de l’ONU « pour la ré­pres­sion de la traite des êtres hu­mains et l’ex­ploi­ta­tion de la pros­ti­tu­tion d’au­trui » adop­tée en dé­cembre 1949. De­puis les an­nées 1990, l’ap­pa­ri­tion de nou­velles fi­lières de pros­ti­tu­tion ma­fieuses proches de l’es­cla­vage (ve­nant des pays de l’Est et de cer­tains pays d’Afrique) a conduit à un dur­cis­se­ment de la lutte an­ti­pros­ti­tu­tion­nelle. Avec, en 2003, l’éta­blis­se­ment du dé­lit de ra­co­lage par Ni­co­las Sar­ko­zy, mi­nistre de l’In­té­rieur de l’époque, qui a fait por­ter sur les pros­ti­tués toute la charge de la culpa­bi­li­té liée à la vente d’actes sexuels. La nou­velle lé­gis­la­tion d'avril 2016 change ra­di­ca­le­ment le sens de la lutte an­ti­pros­ti­tu­tion­nelle : avec la pé­na­li­sa­tion des clients et l’abro­ga­tion du dé­lit de ra­co­lage, les pros­ti­tués sont dé­sor­mais dé­si­gnés comme les vic­times d’un sys­tème en­tre­te­nu par des clients dé­lin­quants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.