LE BLUES DES “MARCHEUSES” DE BEL­LE­VILLE

L'Obs - - Grands Formats - (*) Les pré­noms ont été chan­gés. LAURA THOUNY

« On est pas­sées de dix à trois clients par jour. Il y a des jour­nées où on n'en a pas un seul ! Alors on est obli­gées d’ac­cep­ter les “mau­vais” clients. » Ton direct, zéro mi­sé­ra­bi­lisme, Liu (*), qua­dra­gé­naire aux sour­cils ar­qués, est ve­nue s’équi­per en pré­ser­va­tifs et boire un thé au jas­min à la per­ma­nence du Lo­tus Bus, un pro­gramme de Mé­de­cins du Monde des­ti­né aux pros­ti­tuées chi­noises de Pa­ris. Comme elle, la plu­part des « marcheuses » qui ar­pentent les trot­toirs de Bel­le­ville en dou­doune et cuis­sardes disent payer le prix fort de­puis la loi sur la pé­na­li­sa­tion des clients. Leurs ha­bi­tués ont dé­ser­té. Alors elles ont cas­sé leurs ta­rifs, jus­qu’à 10 eu­ros la passe. Ac­cep­té ceux qu’elles au­raient d’or­di­naire fuis, y com­pris les clients les plus vio­lents. Par­fois dit oui à un rap­port sans pré­ser­va­tif. Elles passent plus par in­ter­net aus­si. Or les proxé­nètes qui se trouvent der­rière ces pla­te­formes en­voient le pre­mier ve­nu di­rec­te­ment à do­mi­cile, sans vé­ri­fi­ca­tions. Le 29 no­vembre, Feng (*) a ain­si été vio­lée chez elle, pas­sée à ta­bac et lais­sée pour morte. « Cette loi a ren­du leur tra­vail plus dif­fi­cile et plus dan­ge­reux, dé­plore Tim Lei­ces­ter, co­or­di­na­teur du pro­jet. Nous sommes confron­tés à une aug­men­ta­tion du nombre et de la gra­vi­té des vio­lences. Les tra­vailleuses du sexe sont obli­gées de tra­vailler la nuit, dans des en­droits plus re­cu­lés… » En 2016, Tous en Marche, le pro­gramme de lutte contre les vio­lences faites aux pros­ti­tuées, dont fait par­tie le Lo­tus Bus, a ac­com­pa­gné 199 vic­times. La par­tie émer­gée de l’ice­berg, la plu­part pré­fé­rant se taire. L’in­frac­tion est cen­sée avoir chan­gé de camp. Dans les faits, disent les bé­né­voles du Lo­tus Bus, la ré­pres­sion po­li­cière à l’en­contre des marcheuses au­rait re­dou­blé, au motif de contrôles d’iden­ti­té.

De jeunes pros­ti­tuées chi­noises dé­am­bulent sur le bou­le­vard de la Villette. De­puis la nou­velle loi, elles sont confron­tées à une aug­men­ta­tion des faits de vio­lence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.